La fusion Cheyres-Châbles «pour les nuls»

BroyeLe comité de pilotage a présenté mardi soir son rapport en vue du mariage des villages fribourgeois.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les détails d’un éventuel mariage entre les communes voisines de Cheyres et de Châbles se précisent. Après plusieurs séances de discussion, les personnes qui planchent sur cette fusion étaient réunies mardi soir pour la présentation du rapport du comité de pilotage (COPIL).

Pour rendre ce document attractif et clair pour les citoyens, le comité a fait le choix de se mettre dans la peau de deux familles, l’une vivant à Cheyres et l’autre à Châbles. «Nous nous sommes demandé comment faire pour que les gens lisent ce rapport jusqu’au bout, explique Jean-Charles Gander, président du COPIL. Ce document est destiné aux citoyens, les gens ont besoin de savoir ce qui changera dans leur quotidien, pas d’une alignée de chiffres».

Le rapport est accessible à tous sur les sites internet des communes. Ecoles, administrations, transports publics, impôts: les principaux changements induits par un éventuel mariage sont évoqués par les membres des deux familles fictives. Le patriarche octogénaire de Châbles s’interroge par exemple sur les transports disponibles pour se rendre au bureau de l’administration communale, qui sera à Cheyres, tandis que les deux cadets de Châbles se réjouissent de rester dans le même cercle scolaire.

Le rapport sera également présenté au Conseil général de Cheyres et à l’Assemblée communale de Châbles, qui devront se prononcer sur le principe de la fusion. S’ils l’acceptent, les citoyens seront ensuite consultés sur la forme à donner au Législatif: Conseil général ou Assemblée communale? La votation populaire pourrait avoir lieu en novembre 2015.

Créé: 10.12.2014, 17h18

Google Map

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.