Le Galetas d’Yverdon ferme ses portes

MagasinClap de fin pour une véritable institution: le magasin de seconde main du Centre social protestant sera vidé le 29 mars

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Trop de frais, plus assez d’objets de qualité, trop de concurrence… Les gérants des Galetas du Centre social protestant (CSP) peinent à déterminer ce qui a eu raison de leur enseigne yverdonnoise. Ouvert en 1984 et restructuré à plusieurs reprises, l’établissement devra dans tous les cas fermer définitivement ses portes dans moins d’un mois.

La gorge serrée, le responsable du Galetas Olivier Favre regrette d’avoir déménagé il y a 4 ans hors du centre-ville. «D’un côté, il nous fallait des locaux plus lumineux, une meilleure présentation. Mais la clientèle n’a pas suivi alors que notre loyer a doublé.»

Du côté de la direction, le constat est plus global, et on pointe du doigt les rapides changements du marché des objets de seconde main qui évolue très vite. «Il y a plusieurs tendances. Les particuliers mettent parfois directement les bonnes marchandises sur internet, nous laissant le reste. On ne peut plus suivre et rentrer dans nos frais» analyse la directrice Hélène Küng.

Pour les amateurs de brocante, clients réguliers et autres yverdonnois, il faudra se tourner vers Emmaüs à Etagnières ou au Coup de Pouce à Estavayer pour trouver une offre comparable.

(24 heures)

Créé: 04.03.2014, 17h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.