«Game of Trash» sensibilise à la gestion des déchets par le jeu

Yverdon-les-BainsLa Cosedec a lancé un «serious game» pour smartphones et tablettes dans le but de toucher les 12-20 ans.

Sofia Currit est persuadée de l'efficacité de «Game of Trash».

Sofia Currit est persuadée de l'efficacité de «Game of Trash». Image: JEAN-PAUL_GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un monde «très, très éloigné du nôtre», la planète Zolan, court à la catastrophe: il risque d’être complètement submergé par les déchets qui s’accumulent en nombre. Quatre mini-superhéros, Ben, Rabfall, Carcasse et Trifiuti, se lancent dans un combat de la dernière chance pour sauver leur si bel environnement. Cette trame narrative sort tout droit de l’imagination des équipes de la Coopérative romande de sensibilisation à la gestion des déchets (Cosedec), basée à Yverdon-les-Bains, qui diffuse le jeu pour smartphones et tablettes «Game of Trash» depuis un peu plus de deux mois.

Le but de ce serious game gratuit, à la fois amusant, pédagogique et rudement bien conçu? Faire découvrir les principes de tri, de valorisation et de réduction des déchets. «Nous nous sommes basés sur plusieurs études qui démontrent que l’apprentissage est favorisé par le jeu, explique Sofia Currit, directrice adjointe de la coopérative. La population romande, de 12 à 99 ans, peut bien évidemment y jouer. Mais notre cœur de cible, ce sont les 12-20 ans.»

Pour toucher les jeunes qu’elle souhaite sensibiliser, la Cosedec a fait différentes campagnes de publicité sur les réseaux sociaux. «Un peu sur Facebook, sur Snapchat et sur Instagram, reprend Sofia Currit. Nous avons en outre proposé aux Communes romandes de la documentation pour leur site internet. Et ce jeu les intéresse vraiment, puisqu’elles nous demandent souvent en plus des autocollants, flyers et affiches à mettre dans leur déchetterie.»

Après deux mois d’activité en ligne, un millier d’utilisateurs a déjà téléchargé l’application. Encourageant, mais pas encore suffisant. «Tout le monde peut apprendre de ce jeu, assure la directrice adjointe. Il ne faut pas le voir comme un support rébarbatif où des informations un peu ennuyeuses sont inlassablement répétées. Il propose quatre activités qui sont véritablement ludiques. Les utilisateurs assimilent les bonnes pratiques sans même s’en rendre compte.»

À terme, l’objectif n’est pas seulement que les Romands jettent leurs détritus dans la bonne poubelle sans devoir y réfléchir. Il s’agit surtout de faire diminuer l’amas de déchets produit annuellement par habitant, soit près de 700 kg en Suisse. «Notre consommation a de lourdes conséquences sur l’environnement, insiste Sofia Currit. La production de biens à l’infini est inimaginable dans un monde aux ressources limitées.»

Créé: 26.01.2020, 14h14

Articles en relation

Le Grand Yverdon constate l’échec de son urbanisme

Politique Pour suivre le plan directeur cantonal, les huit communes d’AggloY priorisent leurs projets. La cité thermale gèle trois plans de quartier. Plus...

La lutte contre le corbeau freux a repris à Yverdon

Vaud Deux fauconniers et leurs buses de Harris tentent d’empêcher le bruyant corvidé de s’installer. Ils étaient au parc du Castrum, jeudi après-midi. Plus...

La Fête Eau-Lac change de capitaine et garde le cap

Yverdon-les-Bains Pierrette Roulet-Grin transmet la barre à son second, Rémy Jaquier. 2020 sera une édition detransition. Avant des surprises pour la 10e? Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.