La gare de Grandson reprendra vie en décembre

Transports publicsAvec le nouvel horaire, le RER vaudois sera prolongé jusqu’au bourg. Des élus voudraient en faire une plate-forme multimodale.

Actuellement «presque désaffectée», la gare de Grandson sera en travaux dès le mois d’août afin d’en faire «une plate-forme d’échange la plus agréable possible».

Actuellement «presque désaffectée», la gare de Grandson sera en travaux dès le mois d’août afin d’en faire «une plate-forme d’échange la plus agréable possible». Image: Olivier Allenspach

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

De huit par jour à quatre par heure: la desserte ferroviaire de la gare de Grandson va exploser au prochain changement d’horaire des transports publics. Le 13 décembre, le bourg deviendra le nouveau terminus du RER vaudois, prolongé de quelques kilomètres depuis Yverdon-les-Bains, où il s’arrête aujourd’hui.

Pour les Grandsonnois et les gens des villages alentour, c’est le retour à une réelle offre en matière de trains, abandonnée au début des années 2000. En 2001, il ne subsistait du reste plus que deux paires de courses (une le matin, l’autre le soir) à s’arrêter à Grandson. La situation s’est légèrement améliorée par la suite, jusqu’aux huit convois quotidiens en vigueur depuis 2004.

La nouvelle offre est donc attendue avec une certaine impatience par la population. Certaines personnes aimeraient d’ailleurs prendre le train en marche et ne pas manquer l’occasion de faire de la nouvelle place de la Gare une plate-forme multimodale. C’est en tout cas le vœu d’une vingtaine de conseillers communaux – tous partis confondus – qui ont signé une motion lancée par le groupe PS et Verts allant dans ce sens, jeudi dernier.

Attrait pour le bourg

«Il est fort probable que cette nouvelle desserte suscite deux mouvements: d’une part, l’installation de nouvelles familles séduites par la qualité de vie de notre bourg et les bonnes connexions qu’il offrira désormais, et, d’autre part, un report sur Grandson d’une partie du trafic motorisé que génèrent actuellement les pendulaires des villages du Nord vaudois vers le pôle d’Yverdon», a expliqué la socialiste Patrizia Feroleto. En clair, la motion renvoyée en commission demande l’installation d’un parc à vélos sécurisé, d’une station de vélos en libre-service, d’un espace dédié à la dépose minute et la création de deux places de parc pour des véhicules Mobility. Autant de mesures qui, accompagnées d’une gestion du stationnement adaptée à la nouvelle situation (des places longue durée réservées aux habitants de Grandson, par exemple), doivent permettre «la transition douce d’une gare presque désaffectée vers une gare vivante».

Quoi qu’il en soit, le délai apparaît court d’ici à l’entrée en vigueur du nouvel horaire CFF. «Nous n’aurons ni le temps ni les moyens financiers pour réaliser tout ce qui est souhaité», répond le syndic de Grandson, François Payot. Toutefois, un certain nombre de ces adaptations sont au programme des travaux réalisés par les CFF. Devisés à 5,6 millions de francs, ils sont cofinancés par l’Office fédéral des transports et le Canton. Ils vont débuter en août.

Quais plus longs et hauts

Le prolongement du RER vaudois jusqu’à Grandson nécessite en effet la création d’un nouveau quai (de 225 mètres de long et de 55 cm de haut) juste devant l’ancien bâtiment des voyageurs, l’installation d’un nouvel éclairage et la construction d’un abri pour les voyageurs, les CFF n’ayant pas prévu de réhabiliter le bâtiment historique de la gare, aujourd’hui occupé par une entreprise.

Le programme prévoit aussi des aménagements qui vont de pair avec cette nouvelle offre: un dépôt pour les vélos et un P+R, initialement de 20 places mais pouvant à terme accueillir 40 véhicules, vont également voir le jour. «L’idée est bien entendu de faire une plate-forme d’échange la plus agréable possible, sans oublier d’y intégrer le débarcadère de la LNM, situé juste à côté. Et, pour que la circulation soit canalisée au mieux, l’accès au parking de la gare se fera uniquement depuis le côté Yverdon», reprend François Payot. (24 heures)

Créé: 01.07.2015, 07h37

La ligne de bus 630 n’est pas menacée

La diminution drastique des trains s’arrêtant en gare de Grandson s’était accompagnée de la mise en place d’une ligne de CarPostal entre Yverdon et Gorgier (NE), via plusieurs villages de la rive nord du lac de Neuchâtel. Le retour de trains fréquents met-il du coup cette ligne qui attire 1000 voyageurs par jour en danger? «On a tout intérêt à ce qu’elle subsiste, car elle permet de desservir d’autres lieux de Grandson – par exemple Les Tuileries et Le Repuis – que la seule gare, relève le syndic, François Payot. Et puis, d’un point de vue des transports scolaires, le RER n’amène rien.» L’édile peut être rassuré: la ligne 630 ne disparaîtra pas. Déjà parce qu’elle a fait ses preuves, mais aussi parce qu’elle permet une correspondance avec les ICN en gare d’Yverdon, contrairement aux deux Regio.

Ces derniers (soit le S1, dont le terminus est Lausanne, et le S5, à destination de Palézieux) sont programmés aux 23 et 52 pour des arrivées à Lausanne aux 05 et 27. Dans le sens inverse, le S1 repart du chef-lieu aux 55 et le S5 aux 30 (arrivées respectives à Grandson aux 36 et 05).

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...