La plus grande salle d’Yverdon stagne toujours

Infrastructures publiquesLa Marive peine encore et toujours à améliorer ses chiffres. Elle veut se repositionner face à la concurrence.

Inaugurée en mai 1994, la Marive, à Yverdon, la plus grande salle du nord du canton, est vide un jour sur deux depuis plusieurs années.

Inaugurée en mai 1994, la Marive, à Yverdon, la plus grande salle du nord du canton, est vide un jour sur deux depuis plusieurs années. Image: ODILE MEYLAN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Marive, la plus grande salle du nord du canton, est à la peine. Les chiffres de 2018 indiquent une fréquentation «stable»: 163 jours, soit 45% d’occupation, et un chiffre d’affaires dans la ligne. C’est tout le problème. Le complexe, qui fait à la fois office de salle des fêtes et de salle de congrès, stagne depuis une paie, restant cantonnée majoritairement aux promotions scolaires, soirées locales, assemblées générales, etc. Il faut remonter aux années 2009-2011 pour voir ce Beaulieu du Nord vaudois flirter avec un taux d’occupation de 50%. Pas optimal, alors que la vénérable Marive, qui fête cette année ses 25 ans, continue de coûter plus de 1,5 million de francs chaque année à la Ville d’Yverdon. Elle devra en sus compter désormais sans son événement phare, le Forum économique romand, qui a décidé d’aller poser ses pénates à l’EPFL.

Un bel outil délaissé

La preuve, selon la Ville, du contexte de plus en plus concurrentiel du marché de l’événementiel. S’y ajoute que, face aux professionnels du trio SwissTech - Beaulieu - Montreux, le Service de la culture d’Yverdon-les-Bains ne boxe pas vraiment dans la même catégorie. «Un taux de remplissage à 45% n’est effectivement pas satisfaisant, réagit la municipale Carmen Tanner. La Marive a du potentiel, notamment pour les séminaires d’entreprises. C’est un bel outil qu’on doit mettre au service de la région. Nous achevons une analyse pour les 25 ans de la Marive. On veut lui donner un nouveau dynamisme.» Comment diable? «En prospectant d’avantage le marché, en nous dotant de compétences ad hoc et en misant sur les événements à potentiel suprarégional.»

Le hic, c’est que c’était déjà le plan esquissé en 2015, suite à un audit externe mandaté par la Ville. «Depuis, nous n’avons pas chômé, défend l’élue écologiste. Nous avons mis la Marive à niveau, revu sa technique, le toit, le chauffage, refait le site internet et, surtout, mis ce temps à profit pour mieux cibler les besoins. Un groupe de travail a été lancé pour passer au concret.»

Ce qui lui manque, à cette brave Marive? «Rien du tout», assure Cédric Borboën, fondateur du Forum économique romand et utilisateur de la salle lors de treize éditions. «Si ce n’est la climatisation en été, et la place: nous ne pouvions plus laisser nos partenaires se présenter dans 1 m 50 sous une tente externe. C’est la principale raison de notre déménagement. En dehors de ça, la Marive est souvent mieux équipée que des centres plus récents en Suisse romande.»

La Ville comme productrice

La solution, pour le Service de la culture, est de revoir le concept plus que de ravaler la façade d’une salle très typée années 1990. «On va miser sur des coorganisations, avance Carmen Tanner. C’est ce qui avait été fait pour les Schubertiades: amener un service clés en main, avec recherche de partenaires, d’animation, de restauration ou autre. On ne doit plus être simplement des loueurs de salles si l’on veut attirer des événements à forte valeur pour la région.»

Sauf que, pour l’ancien utilisateur Cédric Borboën, la disponibilité de la Marive reste un point chaud: la salle est souvent réservée pour des lotos de sociétés locales (37% des locations, à tarif préférentiel) et gêne la souplesse du complexe. Mais pas question d’y toucher, prévient la Ville. «On tient à ces utilisateurs, souligne Carmen Tanner. N’oublions pas que c’est pour eux au départ que cette salle a été réalisée.»

Créé: 14.01.2019, 07h30

Articles en relation

Pour la rénovation du complexe de la Marive

Yverdon-les-Bains La demande d’un crédit d’investissement de 500'000 francs sera débattue en commission pour assainir divers équipements. Plus...

La crème des robots se mesure à Yverdon

Yverdon-les-Bains La salle de La Marive accueille depuis jeudi la Coupe suisse de robotique. Les meilleures équipes se retrouveront dès samedi pour la Coupe européenne. Plus...

Un Avent convivial et multiculturel à Yverdon

Nord vaudois Les Soupes d’ici et d’ailleurs sont à déguster à la gare depuis jeudi. Un réveillon de Noël est aussi organisé le 24 à la Marive. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.