Passer au contenu principal

Le groupe BOAS reprend le Grand Hôtel et les Bains d'Yverdon

Les thermes et le quatre étoiles supérieur sont sauvés. BOAS, actuel propriétaire de l'Hôtel des Rasses s'est engagé à les reprendre.

Daniel von Siebenthal, syndic d'Yverdon (à g.), Bernard Russi, PDG du groupe BOAS (c.), et Yves Braunschweig, président des conseils d'administration du Grand Hôtel et de Cité des Bains, devant les bassins extérieurs du centre thermal, mardi après-midi.
Daniel von Siebenthal, syndic d'Yverdon (à g.), Bernard Russi, PDG du groupe BOAS (c.), et Yves Braunschweig, président des conseils d'administration du Grand Hôtel et de Cité des Bains, devant les bassins extérieurs du centre thermal, mardi après-midi.
OLIVIER ALLENSPACH

«J’aime les belles choses. Quand je vois le Grand Hôtel, la villa d’Entremont et les bains, je suis convaincu que l’on va réussir.» Mardi, Bernard Russi avait le sourire. Après deux ans de discussion, le PDG de BOAS, société spécialisée dans l’hôtellerie et le thermalisme, a signé un accord avec les comités d’administration du Centre thermal d’Yverdon, du Grand Hôtel des Bains et la Ville d’Yverdon. Le groupe vaudois va racheter pour 32 millions de francs les deux établissements en difficultés financières depuis des années.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.