Histoires et secrets de Payerne en «VRACS»

BroyeLes éditions du Caïon Rodze vont publier une douzaine de brochures sur différents thèmes pour en savoir plus sur la ville et son histoire.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après leurs publications sur les sobriquets et les Brandons, les éditions du Caïon Rodze («Cochon rouge», ndlr) se sont à nouveau plongées dans «les coulisses payernoises» pour un nouveau projet: Payerne VRACS. Une douzaine de fascicules est d’ores et déjà prévue pour cette collection qui traite de l’histoire de la ville par le biais de différents thèmes et sans caractère académique.

«VRACS cela signifie Ville, Rue, Archives, Campagne, Société», indique dans un communiqué Jean-Claude Juriens, passionné d’histoire et coauteur de la collection. Les trois premiers numéros, disponibles depuis hier, sont consacrés aux plans et vue aérienne pour la première, aux relations historiques pour la deuxième et aux enceintes sud pour la troisième.

Les neuf autres brochures paraîtront ensuite à un rythme mensuel dès février. Payerne VRACS s’appuie sur une grande quantité de documents d’archive de toutes formes, photos, gravures, plans ou dessins, réunis au fil du temps par le photographe retraité. De courts textes explicatifs mettent les documents en contexte et donnent les explications nécessaires.

«L’idée est de mettre les archives et l’histoire de Payerne entre toutes les mains, une richesse de documents qui n’est pas forcément accessible à tous», explique Rémy Gilliand, acolyte de Jean-Claude Juriens et journaliste pour la Broye

Créé: 20.01.2015, 17h08

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.