L’Intemporel a 20 ans et garde la même philosophie

Yverdon-les-BainsMonument de la Cité thermale, le bistrot ouvert en août 1997 a vu défiler des hordes d’étudiants et d’habitués. Une petite fête est organisée samedi.

Vincent Guanzini et Anne Zimmer-Guanzini ont ouvert L'Intemporel en 1997.

Vincent Guanzini et Anne Zimmer-Guanzini ont ouvert L'Intemporel en 1997. Image: JOANA ABRIEL - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il a beau être intemporel, les années passent pour lui aussi. Ouvert le 2 août 1997 par Vincent Guanzini et sa sœur Anne Zimmer-Guanzini, l’Intemporel Café fête ses 20 ans samedi. L’occasion de constater que si peu de choses ont changé dans cet établissement public, confortablement installé au 1er étage d’un vieux bâtiment de la rue du Lac d’Yverdon. Si le cadre et l’atmosphère sont identiques, la clientèle a tout de même évolué au fil des années.

«Aujourd’hui, nous servons des étudiants, des gens dans la vie active et des retraités. C’est sympa de les voir cohabiter ici», relève Vincent. Quand il transforme le tea-room La Belle Epoque qu’il vient de racheter avec sa sœur, il ne s’attend pas vraiment à ça. Ni d’ailleurs à l’invasion d’étudiants qui prennent d’assaut les tables du café dès que la fin de cours a sonné. «Notre idée était de faire un bistrot pour les gens de notre âge, les 35-50 ans, pour qui il n’y avait rien à Yverdon», sourit Anne.

Pourtant, l’établissement inspiré des cafés parisiens – et qui tire son nom de Chez Temporel, un bar du Vieux-Québec – a des principes qui auraient pu les rebuter: pas de cocktails, un volume de musique (française en journée, jazz-blues-rock le soir) doux et des consommations pas vraiment à la mode pour l’époque. A L’Intemp’, on ne boit encore aujourd’hui que des bières artisanales sous le regard bienveillant du trio Brel-Brassens-Ferré. «Ce n’est plus le cas, mais au départ on servait des cafés spéciaux. Quant aux thés, on a toujours préféré le vrac aux sachets», reprend Vincent. Pas de quoi freiner les étudiants qui se précipitent pour s’asseoir sur le canapé et se lancer dans une partie de cartes ou de Trivial Pursuit, disponibles sur place.

L’introduction du 0,5 pour mille et l’interdiction de fumer dans les établissements publics ont porté un coup sérieux aux affaires des patrons, qui font en outre face à une vie nocturne qui tend à disparaître à Yverdon. «Nous allons bientôt diminuer nos horaires du soir. Et pour le deuxième été consécutif, nous sommes fermés le dimanche», regrette Vincent.

Pour tenir le coup, sa sœur et lui ont tenté un nouveau pari qui correspond bien à leur philosophie de vie. Ce printemps, ils ont ouvert au rez-de-chaussée une épicerie en vrac, la première de la ville. «Avec Nano et Sandrine, nos conjoints, nous avons transformé les locaux du magasin de jouets qui a fermé ses portes.» Ouverte sur les escaliers qui montent au café, l’enseigne redonne au lieu une synergie ancienne. «Pendant longtemps, les patrons du tea-room y avaient leur confiserie.» La fête de samedi fera ainsi office d’inauguration et d’anniversaire.

Yverdon, rue du Lac 8 Les 20 ans de l’Intemporel Samedi 12 août (9 h 30-15 h 30) (24 heures)

Créé: 10.08.2017, 19h30

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

L'affaire Harvey Weinstein, le célèbre producteur-harceleur de Hollywood, prend une dimension mondiale: des appels à «dénoncer les cochons» ont été lancés sur Twitter. La parole des femmes se libère.
(Image: Bénédicte) Plus...