Passer au contenu principal

«La justice est mon ultime espoir pour m’en sortir»

Une restauratrice affirme que Concardis lui devrait plus de 12'000 francs. La société allemande, elle, réfute toute irrégularité.

La restauratrice Aidong Rui a déposé une plainte contre la société Concardis.
La restauratrice Aidong Rui a déposé une plainte contre la société Concardis.
Florian Cella

«Aujourd’hui, je suis dans une situation très difficile, soupire Aidong Rui, la propriétaire du Café-Restaurant chinois Ping Sheng, à Yverdon. Pour la première fois, je n’arrive plus à payer mon loyer parce que je n’ai plus de trésorerie.»

Et pour cause. La restauratrice assure que, entre juin et août 2018, de nombreux versements par carte, pour un total de 12'388.08 francs, n’auraient pas été crédités sur son compte par Concardis, le partenaire avec qui elle a signé un contrat pour des terminaux de paiement. «J’ai essayé d’entrer en contact avec cette société allemande pour tenter de régler la situation. Mais on m’a baladée de service en service sans jamais vouloir me donner d’explication. Maintenant, cela suffit.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.