Le Lombric s'apprête à ressortir de terre

GiezLa manifestation écolo-musicale créée il y a dix ans débute ce vendredi. Près de 3000 personnes sont attendues.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Quand ils nous ont contacté, on a tout de suite senti qu’ils étaient motivés et voulaient faire quelque chose de différent. On a donc décidé de leur proposer un terrain.» A la veille du Festival du Lombric, qui se tient ce week-end à Giez, Jean-Daniel Cruchet, syndic, ne cache pas sa fierté. Depuis dix ans, à l’orée de la forêt, sa commune de 400 habitants accueille cette manifestation écolo-musico-familiale qui a su se faire sa place dans l’agenda déjà chargé des festivaliers.

Né de la volonté d’une dizaine de jeunes de maintenir un rendez-vous musical dans la région après la disparition du festival yverdonnois Optimix, en 2002, le Lombric draine entre 2000 et 3000 personnes suivant les éditions. Et tient mordicus à conserver sa dimension humaine. Peu de pub dans les médias, récup' et petits prix sont érigés en valeurs de base. Sans parler du sirop de sureau et de la tartine à l’ail des ours faits maison devenus des incontournables des festivaliers.

«Lorsque nous avons créé le Lombric, nous avions vingt ans, aimions les festivals et avions l’envie de mettre sur pied un événement qui se préoccupe un peu plus de l’environnement», explique Aude Iseli, chargée de communication et membre de l’équipe fondatrice. Pour cette édition, dont le budget tourne autour des 75 000 francs, c’est le vélo qui occupe le haut du pavé. Côté concerts, signalons notamment Charlotte parfois, The Jamborines ou encore Jacky Lagger. A noter qu'un brunch musical se tiendra pour la première fois ce dimanche.

Informations et programme complet: www.lombric.ch

Créé: 07.08.2013, 19h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 23 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...