Le lucernois Carl F. Bucherer ferme son site de Sainte-Croix

HorlogerieL'atelier de Sainte-Croix, chargé des mouvements de l'horloger de luxe, sera fermé au profit du site de Lengnau (BE). On parle de 7 licenciements et de 22 postes transférés.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La décision était attendue, et elle n’est pas de bon augure pour Sainte-Croix. Au terme d’un audit, l’horloger lucernois Carl F. Bucherer a décidé de fermer son site vaudois pour regrouper ses activités sur son site principal de Lengnau (BE), a appris 24 heures. En tout, sept employés ont été remerciés, tandis que 22 autres ont jusqu’à mi-septembre pour répondre à une offre de transfert sur le site alémanique, situé à quelque deux heures trente de route du balcon jurassien.

«Notre marque a connu un grand développement ces dernières années, explique le porte-parole de l’horloger, Jörg Baumann. Dans une logique de croissance et face à la concurrence, nous avons reconnu qu’il y avait davantage de possibilités de développer des synergies et de renforcer nos compétences sur notre site de Lengnau.»

Un plan social doit être mis en place pour les employés. Plusieurs licenciements avaient déjà eu lieu en début d’année. A ce stade, il n’est toutefois pas exclu qu’une poignée de spécialistes chargés du développement et de la recherche reste à Sainte-Croix. Mais c’en est bel et bien fini de l’atelier de mouvement qui faisait, avec De Bethune, la réputation de l’horlogerie de la place.

«On est naturellement déçus, réagit le syndic, Franklin Thévenaz. Tout emploi perdu est une saignée pour la commune. La perte n’est pas que fiscale: ce sont des enfants, des familles, notre vie sociale.» Des propositions avaient été faites à l’horloger par le Service cantonal de la promotion économique et du commerce (SPECo). «Elles n’ont pas été retenues», soupire le syndic. (24 heures)

Créé: 05.09.2015, 16h20

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.