A Avenches, les voisins de Claude Dubois racontent

Assassinat de MarieLes voisins de Claude Dubois, à Avenches, racontent les curieuses habitudes de l’assassin de Marie.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A Avenches, où Claude Dubois s’était installé en août 2012 à sa sortie de prison, c’est la stupéfaction. Non pas que l’homme y était connu. Mais beaucoup de gens se souviennent de sa mine fermée, de sa discrétion et – plus étonnant – du gros ours en peluche qu’il promenait en voiture. «Il le mettait sur le siège avant, attaché avec une ceinture de sécurité» raconte une commerçante.

Sa voiture – la Toyota grise avec laquelle il avait kidnappé Marie – était souvent parquée au centre-ville. Avec l’ours comme passager permanent. «Se promener avec une peluche! Quand je l’ai vu j’ai pensé à un pédophile» commente une voisine. Claude Dubois vivait dans un appentis de la rue Centrale, à côté de l’Hôtel-de-Ville. Son nom figure sur la sonnette, il n’y a pas de scellé sur la porte de l’appartement qui a été minutieusement fouillé par la police mardi.

Marie a été vue dans l’immeuble, la semaine dernière encore. «Je les ai croisés dans le corridor, dit un témoin. Il n’y a avait rien d’anormal. On aurait dit deux amis. En fait c’était un monstre. Je suis choquée. On ne savait qu’on vivait sous le même toit qu’un meurtrier.»

Bénévole à Nez Rouge
«Claude Dubois a effectivement travaillé comme bénévole à Nez-Rouge. C’était à la dernière Fête de mai à Corcelles-près-Payerne». Jean Cuany, président de la section broyarde de Nez Rouge confirme une information de 20 minutes selon laquelle le meurtrier de Marie aurait proposé ses services de bénévoles.

Selon divers sites, Claude Dubois espérait «faire la rencontre de jeunes filles» en leur servant de chauffeur. «Mais il n’est venu qu’une seule fois» précise Jean Cuany. C’était la Fête de Mai à Corcelles-près-Payerne, entre le 2 et 6 mai, une fête villageoise très courue des jeunes de la région.

Le bénévole d’un jour, qui s’était inscrit via un formulaire internet, n’a effectué qu’une seule course et semblait déçu de ne pas en faire plus. Durant la soirée, «il s’est montré sympathique, mais peu enclin à nouer des liens avec les autres bénévoles.»

Marche blanche
Les amis de Marie, retrouvée morte dans la nuit de mardi à mercredi à Châtonaye, organisent une marche blanche en son honneur ce soir à 19h30, selon une information de La Liberté. Le rendez-vous est fixé à 19h30 devant le Landi.

Selon le message partagé sur Facebook, quelques heures après l'annonce de sa mort, précise que les participants sont invités à porter un t-shirt blanc.

Marie venait de fêter ses 19 ans, le 12 mai, la veille de son enlèvement.

Créé: 15.05.2013, 14h07

Dossiers

Articles en relation

L'assassin s'était débarrassé de son bracelet électronique

Payerne Le corps de Marie a été découvert sans vie dans la forêt à Châtonnaye. C'est son assassin qui a guidé les enquêteurs là où il l'avait abandonnée. Plus...

Marie a été retrouvée sans vie dans une forêt à Châtonnaye

Enlèvement Le corps de la jeune femme enlevée lundi par Claude Dubois a été retrouvé dans une forêt. Plus...

Le ravisseur de Marie portait un bracelet électronique

Kidnapping La police fribourgeoise a interpellé le kidnappeur de Marie, seul à bord de sa voiture. La police recherche toujours la jeune femme de 19 ans Plus...