Après le millepertuis, le petit druide s’attaque au sureau

LittératureLe second opus de la série broyarde de lecture pour enfants va révéler «Les secrets du sureau».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dans les campagnes, on fait volontiers du sirop avec ses baies, mais ses fleurs et son écorce peuvent aussi servir à traiter la fièvre, le rhume ou encore les infections respiratoires. Avec la sortie du second opus de la collection broyarde du «Petit druide», les éditions du Bois Carré s’apprêtent à révéler aux enfants tous «Les secrets du sureau». Ce tome II a été officiellement présenté samedi, dans le cadre de la foire de la Glâne, à Romont.

Comme dans «Les secrets du millepertuis», premier volet de la série qui en comptera dix, Maud Nobleter offre des illustrations lumineuses et riches en détail, qui servent une histoire douce, racontée à la façon de contes traditionnels par Anne-Claire Loup Falourd. Les deux auteures vaudoises détaillent la plante par l’intermédiaire de deux héros narrateurs: Solal, jeune homme haut en couleur, à l’humeur capricieuse, et Primevère, petit bout de femme, malicieuse et dévouée. La dernière partie du livre de 40 pages explique en détail comment fabriquer un sifflet en bois de sureau.


«Les secrets du sureau», de Maud Nobleter et Anne-Claire Loup Falourd, 40 pages www.boiscarre.ch (24 heures)

Créé: 27.05.2018, 12h53

Articles en relation

Le millepertuis révèle ses secrets aux enfants

Littérature Toutes deux Broyardes, Cathy Roggen-Crausaz et Maud Nobleter viennent de lancer une série de dix livres qui se penche sur les plantes médicinales qui poussent par chez nous. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.