La mobilité douce va gagner l’avenue Kiener

Yverdon-les-BainsLe chantier de la route de contournement a commencé. Il nécessite la mise en œuvre de mesures de sécurité.

Les travaux qui ont débuté vont irrémédiablement engendrer des changements pour les Yverdonnois.

Les travaux qui ont débuté vont irrémédiablement engendrer des changements pour les Yverdonnois. Image: Ville d'Yverdon

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les travaux qui ont débuté cet été pour la réalisation du secteur sud de la route de contournement vont irrémédiablement engendrer des changements pour les Yverdonnois, qu’ils soient piétons, cyclistes ou automobilistes. «Il a donc été prévu de prendre des mesures de sécurisation et d’améliorations du confort des riverains sur les principaux axes directement impactés par ce vaste chantier», souligne Sandro Rosselet, directeur du Service des travaux et de l’environnement (STE) en charge du projet. Soit d’une part l’avenue Kiener et d’autre part l’axe formé par les deux rues qui se succèdent jusqu’à l’avenue des Trois-Lacs (le nom officiel de la route de contournement), rue du Valentin et rue de Graveline.

Ce dossier passera prochainement sur le bureau des conseillers communaux. Ou plutôt repassera, puisque les élus ont déjà validé les crédits nécessaires à leur réalisation, dans le cadre du projet global. Cette fois-ci, ils doivent se prononcer sur le fond, conformément à la loi cantonale sur les routes, après qu’il a obtenu le feu vert de la Direction générale de la mobilité et des routes. «Dans le cadre de cette procédure spécifique, ils adopteront également le traitement des oppositions qui avaient été déposées pendant la mise à l’enquête, début 2017», reprend Sandro Rosselet.

Pour ce qui concerne l’avenue Kiener, la donne est relativement simple puisqu’il n’y a pas eu d’oppositions. Au niveau aménagements non plus, le dossier ne paraît pas très compliqué et se résume en une phrase: il s’agit de réaliser, à titre provisoire du côté plaine de l’Orbe de la rue, une piste de mobilité douce. Dans le secteur du plan de quartier Aux Parties, qui est actuellement en phase d’élaboration, trois plateaux surélevés et cinq passages pour piétons seront créés pour garantir à ces derniers une meilleure sécurité.

Toutefois, ces aménagements-là, de même que la mise en place d’une zone à vitesse modérée, n’interviendront qu’à la fin de la réalisation du plan de quartier. Pourquoi dès lors ne pas patienter encore un peu et ne faire qu’un seul chantier? «Parce qu’aucun cheminement sécurisé n’existe actuellement sur ce secteur dont l’usage sera accru au moment de la réalisation du secteur centre de la route de contournement. Mais aussi parce qu’avec ses nids-de-poule et ses bordures endommagées, l’état actuel de la chaussée nécessite une réfection de surface dans les plus brefs délais», souligne le directeur du STE.

Réalisations début 2019

Leur mise en œuvre est prévue pour le printemps prochain et devrait durer environ trois mois. Le réaménagement – définitif cette fois-ci – des rues de Graveline et du Valentin débutera un peu plus tôt et s’étalera sur 18 mois. Des modérations de trafic doivent être installées pour sécuriser la circulation des piétons et des cycles sur ce qui sera l’un des axes entre le périph et le centre-ville d’Yverdon. Un trottoir y est prévu entre le carrefour de la rue du Midi et le giratoire Graveline/Valentin, de même que la pose d’un revêtement phonoabsorbant.

Les dispositions prévues ont beaucoup fait causer lors de la mise à l’enquête d’un projet qui a soulevé trente-cinq oppositions. Une trentaine de séances de conciliations, de même que l’abaissement de la vitesse autorisée à 30 km/h – ardemment demandée par l’Association de quartier Isles/Valentin-Sud – a convaincu vingt-huit personnes de retirer leurs oppositions. Il faut savoir que depuis l’ouverture du pont des Isles, un des passages de la route de contournement, le trafic a augmenté de 3400 véhicules par jour sur cet axe. Ils sont aujourd’hui 7900 à l’utiliser comme un itinéraire de contournement provisoire, dans l’attente de l’ouverture du secteur sud de l’avenue des Trois-Lacs.

En confirmant huit places de stationnement qui devaient être supprimées, en optant pour des gabarits permettant le passage de machines agricoles et en déplaçant de quelques mètres l’un des deux arrêts de bus à créer sur la rue du Valentin, les autorités devraient avoir réglé le cas des oppositions qui ont été maintenues par leurs auteurs. (24 heures)

Créé: 14.07.2018, 17h55

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...