Moudon veut réduire le trafic au centre-ville

ChantierLa première phase du réaménagement du centre sera bientôt à l’enquête. Elle veut laisser la priorité à la mobilité douce.

Avec le projet municipal, la rue Grenade deviendra une zone de rencontre, limitée à 20 km/h, avec suppression des trottoirs pour redonner la priorité aux piétons.

Avec le projet municipal, la rue Grenade deviendra une zone de rencontre, limitée à 20 km/h, avec suppression des trottoirs pour redonner la priorité aux piétons. Image: CHRISTIAN BRUN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une zone de rencontre, limitée à 20 km/h, avec suppression des trottoirs entre l’Hôtel de Ville et le Café de la Banque, puis une zone 30 km/h à l’avenue de Lucens, notamment devant le complexe scolaire de l’Ochette. Telles sont les grandes lignes de la première étape du réaménagement du centre-ville de Moudon, qui sera mise à l’enquête en mars. Alors que les bordiers ont déjà vu le dossier et qu’une séance d’information est prévue le 5 mars, la Municipalité a présenté son projet jeudi.

«Le trafic automobile ne sera pas banni du centre, des places de parc et de livraison y étant maintenues, mais le souhait est de reporter le transit sur les voies de contournement de la ville, notamment l’avenue de Préville», a expliqué le municipal Jean-Philippe Steck, accompagné pour l’occasion par Michèle Pidoux-Jorand et Felix Stürner. Les choix communaux doivent notamment permettre de sécuriser le cheminement des écoliers avec des trottoirs élargis et une redistribution des places de parking.

Le long de l’avenue de Lucens, une bonne cinquantaine de cases resteront à la disposition des visiteurs, mais aussi des pendulaires et enseignants, moyennant l’obtention d’un macaron. Si une réduction d’une dizaine de places est ainsi opérée, la Commune réaménage en parallèle le parking des Combremonts, qui en proposera une quarantaine de plus, permettant ainsi de revoir toute la politique de stationnement.

Près de l’école, le trafic des bus scolaires sera aussi revu et concentré sur le domaine public. Enfin, à proximité de l’Hôtel de Ville, la zone de rencontre, avec chaussée rendue entièrement aux piétons, de façade à façade, se dessinera en continuité avec la seconde phase du dossier. Celle-ci prévoit un réaménagement entre la Grenette et la place du Marché. Moudon devra aussi entretenir le pont Saint-Éloi tout proche.

Pour rappel, en novembre le Conseil communal a déjà validé un crédit de 3,6 millions de francs pour réaliser les travaux. Séquencés en plusieurs phases, ceux-ci devraient s’étendre sur un an et demi. Sans opposition, ils pourraient être lancés après la rentrée estivale.

Créé: 30.01.2020, 21h24

Articles en relation

Le renouveau du centre-ville de Moudon est lancé

Aménagement Le Conseil communal a validé deux crédits pour la requalification des fonderies et le réaménagement de son centre-ville. Plus...

Moudon veut totalement revoir son centre-ville et le secteur de la gare

Urbanisme Un crédit d’étude pour la gare et un autre de planification pour le centre-ville ont été adoptés. À la clé, de lourds investissements. Plus...

Et si Moudon mettait le piéton au centre de ses préoccupations?

Broye Pour «revivifier» le coeur du bourg, une étude propose d’y limiter le flux des voitures au profit des piétons Plus...

Moudon mise sur la rotation des voitures au centre-ville

Stationnement Moins de place de parc, disponibles moins longtemps. La nouvelle politique de la ville vise notamment à améliorer la qualité de vie au centre. Plus...

«Les zones à 30 minutes vont semer la confusion»

Moudon La nouvelle politique de stationnement voulue par les autorités ne convainc pas tout le monde sur papier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.