Un moulin révolutionnaire se développera à Cousset

BroyePrésident de Bossy Céréales à Cousset, Simon-Pierre Kerbage souhaite tester le moulin F10 dans ses futurs bâtiments, à reconstruire suite à un incendie.

Cet ancien camion des pompiers de la ville de Lausanne pourrait à terme se transformer en moulin mobile actif en Afrique.

Cet ancien camion des pompiers de la ville de Lausanne pourrait à terme se transformer en moulin mobile actif en Afrique. Image: SEBASTIEN GALLIKER

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Une étape capitale pour le présent et le futur du projet.» Par ces quelques mots, le Fribourgeois Narcisse Niclass a présenté il y a quelques jours, à Nierlet-les-Bois, les avancées de la Coopérative Pôle-Innovation-Compétence (C-PIC) dans le développement de son moulin révolutionnaire et «low cost», baptisé F10. En 2016, Simon-Pierre Kerbage, meunier et businessman libanais à la tête de Bossy Céréales, à Cousset, dans la Broye fribourgeoise, envisageait d’installer une ligne de ce moulin dans ses infrastructures.

Les bâtiments de Bossy Céréales ayant été la proie des flammes en août 2016, le projet a été mis en veilleuse. Mais avec l’ambition du patron de reconstruire les infrastructures en y intégrant le moulin F10, l’espoir renaît au sein de la C-PIC. «Cela doit nous permettre de valider l’efficacité de ce moulin et de trouver de nouveaux investisseurs pour développer le projet en Afrique, selon les souhaits de la coopérative», explique Monique Brasey, secrétaire de la C-PIC.

«C’est vingt fois moins cher qu’une installation conventionnelle et il consomme cinq fois moins d’énergie»

Pour ce faire, la coopérative a déjà pu acquérir un terrain de 150 hectares au Congo. Elle a aussi acheté un ancien camion des pompiers de Lausanne équipé d’un groupe électrogène, sur lequel elle espère installer un moulin F10. En Afrique, cette installation mobile pourrait alors permettre de réduire drastiquement le coût de production de la farine. En effet, le moulin développé par l’ingénieur Ernest Badert­scher et construit par la société singinoise AnuTec coûte entre 30'000 et 40'000 francs. «C’est vingt fois moins cher qu’une installation conventionnelle et il consomme cinq fois moins d’énergie», ajoute l’ingénieur d’Orbe.

Reconstruction du moulin en attente
Le projet de reconstruction de Bossy Céréales est dans l’attente de la réception d’un permis de construire. En effet, deux recours ont été déposés contre la décision de la Commune de Montagny de lever les oppositions émises lors de l’enquête du dossier. (24 heures)

Créé: 28.02.2018, 17h38

Articles en relation

Un moulin «low-cost» sera testé dans la Broye

Cousset (FR) Bossy Céréales testera un système, revisité par un ingénieur d’Orbe, qui sera utile dans les pays en voie de développement Plus...

Un incendie ravage un moulin à Cousset

Canton de Fribourg Un moulin inhabité a entièrement été détruit par les flammes. Un sapeur-pompier s'est légèrement blessé lors de l'intervention. Plus...

Le moulin de Cousset revit après l’incendie qui l’a ravagé

Montagny (FR) Bossy Céréales va bientôt mettre à l’enquête son projet de reconstruction. L’entreprise pourrait produire plus de céréales qu’avant. Plus...

Le moulin de Cousset voit grand avec la création de nouvelles places de travail

Montagny (FR) Dix mois après l’incendie, Bossy Céréales présente un plan de reconstruction. Les travaux devraient débuter en 2018. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.