Payerne ferme la place à disposition des gens du voyage

BroyeLes autorités payernoises ont annoncé ce lundi que la place du Bois de Boulex ne serait plus accessible aux gens du voyage dès la fin du mois.

La place du Bois de Boulex se trouve à côté de la route de Berne, à l'entrée de Payerne.

La place du Bois de Boulex se trouve à côté de la route de Berne, à l'entrée de Payerne. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Plaintes répétées des concitoyens, pollutions chroniques des bois et ruisseaux alentours, usages abusifs de bâtiments publics: ce sont les différentes raisons qu'avance la Municipalité de Payerne pour expliquer sa décision de fermer définitivement la place du Bois de Boulex.

Cet endroit, mis à disposition des gens du voyage depuis près de 30 ans, ne sera plus accessible dès la fin du mois, date traditionnelle de la fermeture annuelle. «Nous avons pris cette décision en février 2013, explique la syndique, Christelle Luisier. Nous savons qu'il n'est pas facile de trouver un autre endroit pour ouvrir une nouvelle place, nous voulions laisser du temps au Canton pour se retourner.»

Les gens du voyage qui se trouvent actuellement sur la place du Bois du Boulex ont été avertis ce lundi matin. «Ils ont été surpris parce que cela fait des années qu'ils viennent ici, mais ils ont pris note de cette décision et n'ont pas formulé de remarques ou de menaces, relève André Jomini, municipal en charge de la Sécurité. Ils ont même plutôt apprécié qu'on vienne le leur annoncer plutôt que de l'apprendre par la presse.»

Créé: 06.10.2014, 14h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.