Nouveau président pour relever les défis

NavigationLa société LNM active sur les lacs de Neuchâtel et Morat a élu mercredi son nouveau président: le Neuchâtelois Frédéric Geissbuhler.

La LNM espère obtenir une nouvelle concession d'une durée de 10 ans d'ici à fin 2018

La LNM espère obtenir une nouvelle concession d'une durée de 10 ans d'ici à fin 2018 Image: OLIVIER ALLENSPACH - A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Société de navigation sur les lacs de Neuchâtel et Morat (LNM) aurait voulu illustrer les nombreux remous qu’elle vient de traverser qu’elle ne s’y serait pas prise autrement. C’est sur un bateau chahuté par les vagues du port de Neuchâtel, mercredi soir, qu’elle a présenté le président qu’elle venait d’élire quelques heures plus tôt. Il s’agit d’un nouveau venu, le Neuchâtelois Frédéric Geissbuhler. Pourtant, l’homme fort du conseil d’administration de la compagnie, âgé de 68 ans, a d’emblée voulu montrer que ses bateaux allaient à nouveau voguer sur des flots plus calmes: «On veut tourner la page au plus vite. Ma volonté est de redonner à la LNM le cap qu’elle mérite», a-t-il ainsi affirmé.

Pour rappel, l’hiver dernier la compagnie avait débarqué séance tenante son directeur, remplacé à la fin du printemps par Jean-Luc Rouiller. Dans la foulée, les trois cantons commanditaires (Neuchâtel, Vaud et Fribourg) avaient demandé un audit externe sur le fonctionnement de la LNM et de sa filiale Cap Gourmand SA.

«Je vais poursuivre sur la voie que la nouvelle équipe s’est engagée. Elle n’a pas attendu mon arrivée pour s’atteler à des défis qui ne sont pas insurmontables», a souligné celui qui met en avant son indépendance. De mémoire de membre du conseil d’administration, c’est la première fois que la structure nomme à sa tête une personne non engagée politiquement.

Comme pour appuyer les dires de son nouveau président, son second – le Fribourgeois Pascal Aeby – a souligné que l’assemblée réunie mercredi avait accédé à l’une des principales demandes des trois cantons: la fusion avec effet immédiat des conseils d’administration de la LNM et de Cap Gourmand. «Nous allons maintenant lancer une étude pour connaître l’opportunité de fusionner ces deux sociétés, reprend Frédéric Geissbuhler. A titre personnel, je préférerais conserver deux entités. C’est mieux pour contrôler et l’une et l’autre, mais les conclusions de l’étude nous diront quelle est la solution adéquate», explique-t-il.

Parmi les autres priorités fixées: l’obtention d’une nouvelle concession. L’actuelle échoit au 31 décembre 2018 et la LNM travaille pour que la Confédération lui renouvelle cette autorisation pour une période de dix ans. «C’est un point essentiel. Nous traiterons aussi en priorité les questions telles que la couverture de la caisse de pension et l’insuffisance de fonds propres», conclut le président. (24 heures)

Créé: 14.12.2017, 18h28

Articles en relation

La société de navigation débarque son directeur

Lac de Neuchâtel Nommé en 2006, Jean-Jacques Wenger n’est plus à la tête de la LNM a annoncé la compagnie lundi soir. La décision fait suite à un audit complet. Plus...

La Société de navigation des lacs de Neuchâtel et Morat se rêve pivot régional

Tourisme Après une période houleuse, Jean-Luc Rouiller dirige désormais l’entreprise de batellerie, qui change de stratégie et vise le long terme. Plus...

Un audit a été demandésur la gestion de la LNM

Lac de Neuchâtel L’Etat de Neuchâtel exige des éclaircissements. Avec son homologue vaudois, il n’avait pas donné décharge au conseil d’administration. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...