Numerik Games Festival investit Y-Parc pour une 2e édition attendue

Yverdon-les-BainsLe festival s’étend et gagne le parc scientifique et technologique de la cité thermale. La partie «off» de la manifestation reste dans la vieille ville.

Le festival Numerik Games grandit et proposera, notamment, 15 projections géantes de jeux vidéos.

Le festival Numerik Games grandit et proposera, notamment, 15 projections géantes de jeux vidéos. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis quelques mois déjà, la Société industrielle et commerciale d’Yverdon (SIC), qui soutient Numerik Games, émettait la possibilité que le festival voit plus loin que le centre historique d’Yverdon pour son édition du vendredi 25 au dimanche 27 août 2017. Hypothèse aujourd’hui confirmée par le directeur de la manifestation, Marc Atallah: «Il n’y a que des avantages à déplacer la partie payante à Y-Parc et laisser les activités gratuites dans la vieille ville: nous pourrons délimiter le festival et ainsi lui donner une identité plus forte.» Et de poursuivre: «D’un point de vue logistique, cela limitera aussi le nombre de types de billets à la vente. Un sésame général remplacera les deux (jour et soir) de la dernière édition.» Conséquence heureuse, le prix du billet diminue, en passant de 40 francs pour toutes les animations l’année dernière à 25 francs pour cette édition.

Le prix du billet n’est pas la seule modification engendrée par le déménagement partiel du festival. «Nous allons faire au total 15 projections de jeux vidéo cette année contre une sur le temple à la place Pestalozzi en 2016, détaille Marc Atallah. Le seul endroit où il était possible de mener à bien ce projet sans déranger les habitants qui dorment, c’était d’utiliser les bâtiments d’Y-Parc.» Sur l’ensemble du festival, 14 projections seront réalisées dans le parc scientifique et technologique ainsi qu’une à la place Pestalozzi.

Toujours du côté de la programmation, les activités s’étoffent et les collaborations se font nombreuses. Trente exposants seront de la partie cette année, dont pléthore de DJ et autres performances live sélectionnés par Couleur 3. Grande nouveauté, un mystérieux parc d’attractions numérique venu de Belgique prendra ses quartiers dans l’enceinte du festival. «C’est une première en Suisse, se réjouit Marc Atallah. Les participants seront véritablement acteurs de l’activité, et pas des simples spectateurs.»

Autre fait d’armes du festival, la présence de la célèbre marque Nintendo. «Les festivaliers pourront essayer des nouveautés qui ne sont pas encore sorties», conclut le directeur de l’événement. (24 heures)

Créé: 17.07.2017, 19h47

Articles en relation

Numerik Games cherche à s’étendre au-delà du centre-ville

Yverdon-les-Bains Si le festival «off» ne devrait pas quitter la vieille ville, les événements payants du festival pourraient être organisés ailleurs en ville. Plus...

Raphaël Domjan s’entraîne au festival Numerik Games

Yverdon-les-Bains Dans le cadre du festival numérique, l’éco-aventurier a inauguré le simulateur d’avion solaire, en partie développé par la HEIG-VD, avec lequel il se prépare pour son vol stratosphérique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dimanche, la population nyonnaise a refusé pour la troisième fois un projet des autorités visant à créer un foyer pour l'Etablissement vaudois d'accueil des migrants (EVAM). Paru le 25 septembre.
(Image: Bénédicte) Plus...