Numerik Games mise sur la magie pour grandir encore

Yverdon-les-BainsLa quantité n’est pas un but absolu. Mais le festival a considérablement renforcé son affiche et pourrait franchir un cap symbolique.

Proposé par la compagnie Lunidea, «Les Secrets du Petit Prince» est un spectacle qui marie l’art visuel de l’animation de sable, le théâtre et la musique.

Proposé par la compagnie Lunidea, «Les Secrets du Petit Prince» est un spectacle qui marie l’art visuel de l’animation de sable, le théâtre et la musique. Image: NUMERIK GAMES - DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Objectif: 10'000. En cette année de cinquantenaire d’Apollo 11, Numerik Games ne vise certes pas la lune, du 30 août au 1er septembre. Mais si le festival dédié au monde digital atteint pour sa 4e édition une fréquentation à quatre zéros, son directeur artistique, Marc Atallah, sera le plus heureux des hommes. «Professionnellement parlant s’entend, a-t-il glissé mercredi matin devant la presse. Nous avions 4000 personnes pour la première, 6500 lors de la deuxième et 8000 l’année dernière, ça paraît donc possible. Mais attention, Numerik Games n’est pas un festival qui vise la quantité. Qu’il y ait 2000 ou 5000 personnes sur le site simultanément, nous avons 200 postes jouables à la fois.»

Pour atteindre ce cap, Numerik Games ne s’en remet pas uniquement à la magie, fil conducteur envoûtant retenu comme moteur de cette édition 2019, qui se déroulera à nouveau exclusivement à Y-Parc. Les organisateurs du festival assurent avoir passablement changé son menu. La philosophie reste bien entendu la même: prouver à tous que culture numérique ne rime pas forcément avec culture geek. «Comme chacun évolue dans un monde en partie numérique, il faut plutôt parler de notre culture commune», clame Marc Atallah, par ailleurs directeur-conservateur de la Maison d’Ailleurs, l’institution qui pilote Numerik Games. Commune et rassembleuse, quel que soit son âge et contrairement à ce qu’on pourrait penser: c’est bien ce que la programmation de cette 4e édition veut démontrer, via plusieurs des 42 activités mises en place. Citons par exemple la zone Les Arcades, où nostalgiques du flipper et des bornes d’arcade côtoieront dans un même espace des adeptes de jeux vidéo contemporains. Ou encore cette idée de la Fondation Jeunesse & Familles, qui propose aux enfants et à leurs parents de s’affronter sur quatre jeux générationnels, respectivement sortis en 1983, 1991, 2016 et 2018.

Voyage virtuel en bus

À l’écoute des critiques remontées jusqu’à leurs oreilles l’an dernier, les organisateurs ont soigné l’entrée sur le site. Ainsi la rue Galilée, un peu morte l’an dernier, voit son attractivité renforcée par la mise en place de différentes installations qui en font un premier espace d’expérience numérique. Et même un deuxième pour ceux qui se rendront à Y-Parc avec les transports publics. «La visite commencera dans nos bus. Les passagers recevront une paire de lunettes numériques qui leur permettra, grâce à leur téléphone portable, un voyage en réalité virtuelle», souligne Daniel Reymond, directeur de Travys, la société qui exploite les bus urbains yverdonnois.

De manière plus large, c’est toute l’offre artistique qui est renforcée. D’un grand spectacle à l’affiche le vendredi et le samedi soir l’an dernier, Numerik Games version 2019 passe à trois différents shows par jour, placés donc sous le thème de la magie. La magie se déclinera dans les deux représentations de la compagnie de danse japonaise ENRA ou dans la performance audiovisuelle de Cee-Roo. Et on la retrouve évidemment dans «Les secrets du Petit Prince», qui met en scène dans une production multimédia pluridisciplinaire le chef-d’œuvre intergénérationnel de Saint-Exupéry en l’accompagnant d’animations de sable en temps réel.

Créé: 21.08.2019, 19h53

Numerik Games

Du 30 août au 1er septembre à Y-Parc
numerik-games.ch

Articles en relation

Numerik Games Festival attire les hautes écoles

Yverdon-les-Bains La HEIG-VD et l’UNIL sont désormais coproductrices du festival dédié à la culture digitale. Plus...

«Ce n’est pas un festival pour les geeks»

Numérique Au Y-Parc, à Yverdon, les Numerik Games reviennent réorganisés en pôles et dopés en propositions qui visent de plus en plus l’éclectisme. Plus...

Numerik Games s’installe exclusivement à Y-Parc

Yverdon-les-Bains La troisième édition du festival dédié à l’univers digital est recentrée sur un seul lieu. Il n’y aura rien au centre-ville. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.