L’Olifan divise par trois le volume des déchets

InnovationDeux entrepreneurs vaudois lancent la prévente de leur compacteur manuel. Le plus efficace du monde, estiment-ils.

L’Olifan multiplie par cinq le poids de celui qui l’actionne.

L’Olifan multiplie par cinq le poids de celui qui l’actionne. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Que ce soit avec les mains, les pieds ou une paire de ciseaux, chacun y va de sa combine pour réduire le volume de ses déchets ménagers. Depuis l’introduction de la taxe au sac dans les communes, Alexandre Traber, père de famille et ancien banquier, a élaboré puis réalisé un projet qui lui tenait à cœur: permettre aux familles de diviser par trois le volume de leurs déchets. Pour cela, il a fait appel à Jean-Christophe Jaques, ingénieur en mécanique diplômé de l’EPFL. Ensemble, ils ont conçu dans le Technopôle d’Orbe l’Olifan, dont la prévente a été lancée ce vendredi.

Les deux entrepreneurs se targuent d’avoir créé le compacteur manuel domestique le plus efficace du monde. «Après avoir étudié le marché, nous avons constaté qu’il existait des compacteurs à déchets électriques – beaucoup plus chers –, des presses – pas destinées à la maison –, ou encore des outils conçus seulement pour écraser un seul type de déchets.» L’Olifan peut réduire l’aluminium, le carton, le plastique et, surtout, les déchets ménagers. «Il est petit, simple à utiliser et peut être stocké dans la maison», explique Alexandre Traber.

Coût de production de 270 francs

Doté de deux leviers, l’Olifan multiplie par cinq le poids de celui qui l’actionne en s’appuyant dessus. Son petit conteneur peut accueillir des sacs de 17 litres. «Un sac de 35 litres compacté serait trop lourd à porter, tandis qu’un sac de 17 litres pèse environ 4,5 kg à la sortie», détaille Alexandre Traber. Il n’a par contre pas été conçu pour le PET. «Les bouteilles doivent obligatoirement être écrasées à l’horizontal pour qu’elles puissent être triées ensuite par couleur de bouchon. Nous allons bientôt créer un nouveau conteneur plus large, que les gens pourront ajouter à la structure, à cet effet».

Avec un coût de production de 270 francs, le compacteur est vendu 350 francs sur Internet*. Sachant que les déchets ménagers coûtent environ 80 francs par an par habitant, une famille de 4 personnes, dépensant 320 francs par an, amortirait ainsi son investissement en moins de deux ans. «J’ai testé la machine pendant un an dans mon école de langues, elle est robuste et va résister au temps, témoigne Jean-Louis Bolomey, président de la Société de développement de Vevey. Il faut penser à long terme.» Convaincu par le compacteur, il a l’intention de s’en procurer un à titre privé et deux ou trois pour les petites manifestations organisées par la Société de développement. Comme la Brisolée sur la Grenette, qui comptabilise environ 650 repas, ou la fête de Pâques notamment.

Trente-neuf autres personnes ont pu tester le compacteur pendant plusieurs mois. «Ils ont tous été satisfaits par son efficacité», sourit Alexandre Traber. Les deux entrepreneurs avaient récolté 26 000 francs via un financement participatif, grâce auxquels ils ont pu notamment financer la série de prototypes destinés à être testés. «Notre objectif est d’écouler environ 200 compacteurs en deux mois. Après cette prévente, nous devrons trouver des fonds pour produire la suite», explique l’ancien banquier.

Jean-Paul Schindelholz, responsable de la déchetterie d’Yverdon-les-Bains, est quant à lui mitigé. «En Suisse, on produit 700 kg de déchets par année par habitant. Autant dire qu’on est champion là-dedans. Je trouve qu’il serait plus pertinent de réfléchir aux moyens de ne pas produire de déchets du tout», défend-il.

Pour l'acheter (24 heures)

Créé: 07.12.2017, 20h04

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des dizaines d'automobilistes ont été bloqués dans le Chablais, pendant plusieurs heures pour certains. La situation était également chaotique sur les routes secondaires parsemées de congères.
(Image: Bénédicte) Plus...