Passer au contenu principal

À Orbe, le cannabis «communal» fait tousser

Un paysan, dans son bon droit, a planté du chanvre légal sans alerter la Ville, à qui il loue ses terres. Et l’odeur fait râler.

Deux vigiles surveillent la plantation de l’agriculteur urbigène 24 h/24.
Deux vigiles surveillent la plantation de l’agriculteur urbigène 24 h/24.
Vanessa Cardoso

«Ça sent vraiment fort et c’est très désagréable. Pourquoi ne pas planter ce cannabis dans des serres?» «L’odeur me dérange et m’écœure.» «Elle me donne mal à la tête.» «On ne va pas se mentir, ça pue affreusement.» À Orbe, les critiques formulées par des habitants mécontents fusent sur les réseaux sociaux et dans les bistrots depuis plusieurs jours. En cause: le parfum dégagé par une impressionnante plantation à ciel ouvert de cannabis légal de 2,5 hectares, qui comptabilise 25'000 plants au total, située au nord de la commune.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.