A Orbe, le chauffage à distance est à la peine

DéveloppementPlanifié sur une parcelle vierge au centre du quartier de Montchoisi, un projet de centrale à bois s’attire les foudres des riverains.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

En milieu urbain aussi les nouvelles énergies peinent. Au nord-ouest d’Orbe, en plein cœur du quartier résidentiel de Montchoisi, un projet de chauffage à distance s’est attiré les foudres des riverains. Pas moins d’une trentaine d’oppositions ont été déposées contre cet ensemble destiné à utiliser le bois local – celui issu du Triage du Suchet– et à alimenter en chaleur, à terme, l’ensemble du secteur, privés compris.

Ce projet participe en fait au développement coordonné des dernières parcelles libres de ce quartier, destinées selon son plan d’affectation datant de 1988 à accueillir des structures d’utilités publiques. A ce jour sont ainsi prévus un EMS de 84 lits, une extension du complexe scolaire voisin et. au centre, les installations de chauffage à distance. Lancée en 2015, sous la précédente législature et dans un climat politique tendu, la centrale avait déjà suscité de longues joutes oratoires au Conseil communal. En tête, les Verts, qui reprochaient à l’Exécutif le tarif préférentiel du terrain communal ainsi qu’une localisation peu opportune. «On aurait intérêt à développer un chauffage à base de pompe à chaleur, plus efficace, et dans un endroit plus industriel», lançait par exemple François Maréchal, professeur à l’EPFL et ancien élu. Le dossier passait toutefois avec seulement 4 abstentions. Locataire des terrains, la fondation Saphir devait se charger de l’EMS, ainsi que du mandat du chauffage à distance octroyé à VO Energies.

Dans l’opposition actuelle se trouvent l’ancien candidat à l’Exécutif Loris Koenig et nombre de riverains. Cette fois, ce sont les retombées dans l’air environnant et le trafic qui inquiètent. «Vous imaginez des camions dans un quartier à 30 km/h avec des enfants? Et on s’apprête surtout à couper un des derniers espaces de verdure du quartier. Des arbres qui servent aux enfants, aux anniversaires et aux cours de gym de l’école. Mettre du chauffage à distance en zone industrielle ou près des Etablissements de la plaine de l’Orbe aurait été plus approprié», énumère Jessica Favre, opposante. Le projet d’EMS se heurte, lui, à quatre oppositions. Aucune par contre sur la construction du réseau de chauffage en soi.

«Ce projet ne tombe pas de nulle part, rappelle Henri Germond, syndic actuel. Nous sommes une Cité de l’énergie, cette thématique est dans notre programme de législature, et l’idée était de valoriser nos ressources en bois. C’est plus logique de les utiliser pour chauffer un quartier que de les envoyer en camion se faire transformer en Allemagne…» Elus et porteurs du projet se veulent rassurants sur les impacts de la centrale. Semi-enterrée, ses émanations passent par un système de filtrage imposant, dont des électrofiltres, et sont au-delà des normes sur la protection de l’air, assure VO Energies. Le trafic ne doit pas excéder une moyenne de deux camions de livraison en hiver, la centrale étant à l’arrêt et alimentée en gaz du réseau en été. Quant à l’arborisation, le projet prévoit de replanter ladite haie boisée autour du complexe.

Auparavant en bordure de ville, le secteur s’est retrouvé entouré d’habitations il y a cinq ans. Les porteurs du projet gardent en tête une entrée en fonction du chauffage à distance fin 2018. (24 heures)

Créé: 12.08.2017, 17h08

Articles en relation

Un quartier d'Orbe en émoi après le vol de «Kouky» le cacatoès

Orbe Le volatile apprivoisé, connu à Orbe, a été dérobé à un éleveur romand. La communauté se mobilise. Plus...

Friderici SA prépare un déménagement à Orbe

Economie La société de transport doit quitter son fief de Tolochenaz. Orbe pourrait hériter des 90 emplois de l’entreprise vaudoise Plus...

L’âme des vieux moulins d’Orbe est en péril

Orbe Ce témoin de l’histoire industrielle du canton fait l’objet d’un projet résidentiel. Ses occupants s’inquiètent. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

La mort, lundi, dans l'explosion de sa voiture, de la journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia a provoqué une immense émotion en Europe. Le fils de la victime a accusé le gouvernement de complicité.
(Image: Bénédicte) Plus...