Orbe, où la culture n’est pas près de se calmer

Nord vaudoisLe répondant culturel de la commune a été remercié. «Les rapports de confiance étaient rompus.»

La bouillonnante vie culturelle du bourg est au cœur de clivages depuis des mois. Ici, l'Hôtel de Ville d'Orbe.

La bouillonnante vie culturelle du bourg est au cœur de clivages depuis des mois. Ici, l'Hôtel de Ville d'Orbe. Image: GÉRALD BOSSHARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Nouveau coup de théâtre à Orbe. La très riche et surtout agitée vie culturelle de la cité aux deux poissons a appris récemment la révocation, par la Municipalité, de Patrice Lefrançois. Le président de la commission culturelle locale, une structure composée d’élus et de bénévoles associatifs visant à animer l’agenda, a été mis à la porte à l’issue d’une discussion à l’Hôtel de Ville. Spécialiste de l’art classique, Patrice Lefrançois s’était notamment investi dans la programmation du temple et comptait la développer.

«Les rapports de confiance étaient rompus», note la Commune dans un message au Conseil. Selon le municipal Luiz De Souza, avec lequel Patrice Lefrançois n’était pas tendre, il s’agit d’une problématique avant tout relationnelle.

«Il y a vraiment eu une accumulation, note l’élu écologiste. Son comportement autoritaire avec les gens et ses prises de position n’allaient plus. Les choses se sont envenimées fin 2019. C’est notamment à la demande des membres de la commission que nous sommes intervenus.» Le programme 2020 n’est, selon la Commune, pas remis en question.

L’édile reproche notamment à l’intéressé d’avoir publiquement évoqué la dissolution de la vieille commission, alors que son évolution était à l’étude.

«Le président de la commission est un répondant important de la vie culturelle, on ne peut pas travailler comme ça, ajoute le municipal. Maintenant, c’est l’occasion de repenser la commission. On réfléchit à mandater une étude sur notre offre culturelle. Nous devons donner à nos événements, souvent de grande qualité, une meilleure visibilité auprès du public.» Et de citer le cinéma, le Théâtre de la Tournelle ou encore les manifestations estivales.

Pierre-André Vuitel, des anciens moulins Rod, déplor, lui, le départ du président: «Un homme qui s’est investi sans compter pour la culture et le patrimoine. Il a été victime de la majorité rose-verte qui ne pense la culture que comme une hiérarchie verticale et sans rayonnement autre que local. Ce sont des méthodes soviétiques. Un manque de vision.»

Quant à la commission en question, elle rappelle qu’elle programme ce 7 mars le show musical et rafraîchissant de Swing Cockt’Elles au Casino.

Créé: 27.02.2020, 08h40

Articles en relation

La dynamique culture d'Orbe chauffe un peu trop

Nord vaudois Les très productif et dynamique milieu culturel d'Orbe grince des dents. Une série de tensions au sein de la commission culturelle locale révèle plusieurs divergences sur l'avenir de la place. Plus...

Le patrimoine d'Orbe érigé en monument

Architecture Les études consacrées aux vieilles pierres de la ville ont été sorties des cartons et rendues au public par des étudiants. Plus...

«Ramener Orbe dans les chiffres noirs n’est pas une victoire personnelle»

Politique Orbe boucle ses comptes avec un bénéfice de 12 000 francs. Une première depuis 2010. Interview de son syndic. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.