Orbe devra voter sur l’avenir de son centre

UrbanismeRefusée par le Conseil, la mutation de la place du Marché passera par un référendum. Voilà vingt ans qu’Orbe attendait.

Actuellement, la place est traversée par le trafic. Elle attend son heure depuis des années.

Actuellement, la place est traversée par le trafic. Elle attend son heure depuis des années. Image: Jean-Paul Guinnard

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sous les pavés, le doute. Les habitants de la deuxième commune du Nord vaudois, Orbe, devront se rendre aux urnes en novembre pour savoir s’ils acceptent une refonte complète du cœur de leur cité, la place du Marché.

Depuis l’emblématique référendum sur Gruvatiez fin 2015, c’est sans doute l’événement politique et urbanistique le plus marquant qui se profile. Et pour cause. Un premier projet de refonte du centre avait échoué en 1999, et un deuxième projet lancé en 2010 avait disparu des radars tandis que la Grand-Rue était, elle, modernisée en surface après de soudaines fuites du réseau souterrain. Là, curieusement, le réaménagement avait fait grincer moins de dents.

Cette fois, la place du Marché figure en bonne position dans le programme de la majorité actuelle qui en a fait une promesse électorale et une priorité: alors que le quartier Gruvatiez, justement, pousse peu à peu en plaine, tout doit désormais être fait pour bichonner le centre, estiment les édiles.

Rendre l’espace attractif

«Il faut voir cette revalorisation de la place comme faisant partie d’un tout, défend le syndic Henri Germond. Nous devons rendre ce centre-ville attractif, montrer qu’il bouge et qu’il est agréable. La route bleue (ndlr: nouveau tracé au nord du centre à l’étude) peut nous permettre de réduire 50% du trafic du centre, le nouveau plan de stationnement va augmenter les disponibilités de places… Faire de la place une zone de rencontre rentre dans un concept.»

En vain. Le projet, devisé en tout à 2,7 millions de francs (moins 1,76 mio déjà accordé), a échoué lors du dernier Conseil par 26 contre 23 sous les coups de boutoir du centre droit et du PLR. Le PS, peu présent, sauvait la mise en obtenant un référendum spontané.

Les municipaux disent ne pas comprendre: la refonte de la place en ensemble mixte et convivial a fait l’unanimité lors de sa présentation, a satisfait les commerçants qui y perdent pourtant des places de stationnement et n’a récolté qu’une poignée d’oppositions lors de sa mise à l’enquête. «Nous avons passé trois ans à travailler sur le projet», soupire la Municipalité qui se dit toutefois confiante. «Ils ont raison, note un élu local, le projet est séduisant et intelligent. Mais est-ce que des pavés vont faire monter des gens en ville? J’en doute. On a peut-être d’autres priorités.»

Comme lui, une partie du cénacle politique urbigène commence à s’inquiéter des finances. Bourg-centre, Orbe figure en effet dans le top 20 des Communes vaudoises les plus endettées. «Les projets se sont accumulés et il faut peut-être se demander comment on va faire pour rénover la déchetterie, la STEP et financer un nouveau collège», souligne ce sceptique.

Henri Germond défend sa ligne. «Nous avons tenu tous nos engagements jusqu’à présent. Tous nos projets ont été financés et les comptes sont revenus dans le noir pour la première fois depuis des années. Ce projet-là figure au budget. Les coûts sont contrôlés. Pour nous, les signaux restent au vert.»

La Commune glisse au passage que les conduites du sous-sol peinent de manière inquiétante. «On devra de toute manière intervenir dans les prochaines années», souligne le municipal Serge Berthoud. La Commune compte maintenant convaincre la population du bien-fondé du concept et surtout du planning, tandis que les opposants finalisent leur argumentaire. Pour eux, le projet sera encore viable dans plusieurs années.

L’ancien municipal de l’Urbanisme et défenseur du développement de Gruvatiez refuse d’y voir une première sanction politique. «Orbe s’est focalisée pendant des années sur ses quartiers périphériques, maintenant, on doit s’occuper du centre», plaide le syndic.

Créé: 19.09.2019, 22h13

Le projet en bref

Véritable cœur de la cité, la place du Marché a longtemps été tiraillée entre les tenants du plus ou du moins de voitures.

C’est finalement un compromis, assez audacieux, que la Municipalité défend: supprimer les places de parc, échelonner la place sur plusieurs niveaux, tout confondre en un seul espace et dévier l’essentiel du trafic motorisé en le rendant moins facile via un étroit passage sinueux.

Le lobby commerçant et les élus ont été séduits par plusieurs mesures pour le stationnement compensant les suppressions de place: rendre les 30 premières minutes de parcage gratuites dans les parkings souterrains, offrir la gratuité le vendredi soir, et favoriser les courtes durées au centre.

De quoi ménager une zone conviviale, végétalisée par un orme, un chêne, une pergola et des bancs à l’ombre. Le sol doit être unifié par un revêtement en grès d’Alpnach, marqué seulement par des prolongations du parcellaire médiéval des maisons voisines, comme sur le reste de la Grand-Rue.

La fontaine, classée, va être restaurée. La déclivité de la place doit être rattrapée par un système de marches et de terrasses, et l’ensemble doit favoriser les manifestations et la mobilité douce. Les travaux devraient commencer en 2020.

La place du Marché à l'heure actuelle. (Image: Jean-Paul Guinnard)

La place du Marché comme Orbe aimerait l'aménager, sans places de parcs et plus favorables aux piétons et aux manifestations. (Image: Dmarch Architectes)

Articles en relation

Un compromis pour reconvertir les moulins Rod

Orbe Vestiges industriels uniques en Suisse romande, les anciens moulins vont être transformés en appartements, avec une partie muséale. Il s'agit d'un compromis entre Orllati et le Canton Plus...

«Ramener Orbe dans les chiffres noirs n’est pas une victoire personnelle»

Politique Orbe boucle ses comptes avec un bénéfice de 12 000 francs. Une première depuis 2010. Interview de son syndic. Plus...

Orbe lance à son tour une route de contournement

Mobilité Pour alléger le trafic à travers le centre historique, Orbe envisage une déviation via la gare. Plus...

La place du Marché fait rêver, ses accès font causer

Orbe Les autorités ont dévoilé leurs intentions quant au réaménagement du centre. Le public est venu en nombre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.