À Orbe, Nescafé s’offre un lifting pour ses huitante ans

AnniversaireLe leader mondial des cafés solubles change sa recette pour séduire de nouveaux consommateurs.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«Tout commence par un Nescafé», selon le slogan. À Orbe où cette marque forte de Nestlé est produite depuis toujours, tout débute par l’arrivage quotidien d’une centaine de tonnes de grains de café vert. Essentiellement en provenance du Vietnam, pour l’arabica, et d’Amérique du Sud, pour le robusta. Et cela fait exactement huitante ans que ce leader du marché du café soluble est élaboré derrière les murs bien protégés du site nord-vaudois.

Huit décennies, l’occasion pour la société veveysanne d’offrir une nouvelle recette à sa gamme premium Nescafé Gold et de nous ouvrir exceptionnellement les portes de son usine urbigène. Nestlé lève ainsi le voile sur l’élaboration d’une boisson chaude consommée à l’échelle de la planète à un rythme de 5500 tasses par seconde. Mais partiellement. Car évidemment, à l’ombre de la cheminée de brique centenaire d’un site construit en 1901, on ne révèle pas volontiers tous les secrets de fabrication, même si on lâche quelques procédés et bon nombre de chiffres.

De fait, la recette n’a pas tant changé que ça depuis sa découverte dans les années 1930 par le chimiste Max Morgenthaler. À l’époque, Nestlé proposait surtout du chocolat et venait d’élargir son panel aux farines lactées et au lait condensé. La nouveauté vient d’Amérique du Sud. Très gros producteur de café, le Brésil ne sait plus quoi faire des stocks de café brut qu’il a amassés. Il contacte alors la multinationale suisse et lui demande si elle ne voit pas comment conserver. Malgré plusieurs échecs, Morgenthaler persévère et invente le Nescafé. La première ligne de production est lancée à Orbe. On est en avril 1938.

Depuis février, le nouveau Nescafé Gold sort des lignes de production d'Orbe. Photo: JEAN-PAUL GUINNARD

Novateur et tellement simple à l’emploi, le produit n’a aucune peine à conquérir le marché. «En deux ans, le Nescafé est un produit de consommation à l’échelle mondiale. Trois mois après son lancement, les chiffres espérés pour une année sont déjà atteints», souligne Stéphane Bezençon, actuel directeur de Nestlé Suisse, le nom donné à la fabrique originelle d’Orbe où s’activent quotidiennement 260 collaborateurs. Avec les nombreuses autres entités du groupe présentes sur place (dont Nespresso ou le Nestlé Product Technology Center), ce sont au total 1500 personnes qui travaillent sur le site.

À vrai dire, deux des trois principales modifications interviennent coup sur coup. Dès les années 1950, la poudre est uniquement produite à base de grains torréfiés. Soit sans aucun additif. Et une dizaine d’années plus tard, Nestlé introduit la lyophilisation dans le processus. Quant à la troisième, elle vient d’être mise au point (lire en encadré).

Le marc est recyclé sur place
Dans les bureaux d’Orbe, à côté de l’espace de dégustation où la production de Nescafé est testée gustativement chaque jour, Greg Dandrel vulgarise le procédé, échantillons à l’appui. Le bruit régulier des chaînes de production traverse les murs d’un autre secteur de l’immense bâtiment, sans pour autant couvrir les explications du chef de production. Après la torréfaction, les blends (mélange des deux types de grains) sont moulus grossièrement. «On y additionne de l’eau à plus de 100 degrés pour extraire les solides du café. Le marc est retiré, puis incinéré afin de produire de l’énergie pour le site», souligne Greg Dandrel.

Le liquide est encore composé à plus de 90% d’eau. Par évaporation, on obtient une «pâte» qui est congelée dans une chambre froide à moins 50 degrés. Congelée, elle est moulue pour obtenir la volumétrie définitive des granulés. Dernière étape, et non des moindres, cette glace doit encore être lyophilisée. Ce qui signifie que l’eau en est retirée sous vide. Au moment de la consommation, les espaces ainsi libérés seront envahis par l’eau chaude, au contact de laquelle les granulés se dissolvent facilement.

S’il est produit dans une vingtaine de fabriques réparties sur les cinq continents, le quart de la production de Nescafé Gold est élaboré à Orbe. Et chaque jour, ce sont plusieurs dizaines de tonnes de bocaux et sachets qui quittent le site à destination de la Suisse et du monde entier. «Mais le plus gros de nos volumes se destine aux marchés d’Europe, du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord», précise Stéphane Bezençon. (24 heures)

Créé: 26.05.2018, 08h03

Un nouvel élan pour Nescafé Gold

Nescafé comme tout produit alimentaire doit vivre avec son temps. Le café instantané de la firme veveysanne doit faire avec la mode galopante des coffee shops, majoritairement suivie par les jeunes. «Ce qu’ils y trouvent et apprécient, c’est le goût d’un café fraîchement moulu», explique Diane Fortis, directrice de la division boissons chaudes de Nestlé.

Et après plusieurs années de recherche, le Centre de développement de produits et technologie d’Orbe est parvenu à ses fins: au mélange historique de grains torréfiés et moulus des variétés d’arabica et de robusta viennent désormais s’ajouter 3% de grains d’arabica nobles micronisés: «C’est-à-dire broyés dix fois plus finement que les autres, ce qui confère à notre café ce goût tant apprécié aujourd’hui», reprend-elle.

Produit depuis l’année dernière en France, en Angleterre et en Russie, le nouveau Nescafé Gold est élaboré à Orbe depuis février dernier. Cette évolution s’accompagne comme c’est souvent le cas d’un relooking du design de ses bocaux et de ses sachets des quatre variétés de Nescafé Gold: De Luxe, Finesse, All’italiana et Sérénade.

Articles en relation

Nescafé reste la marque suisse la plus valorisée

Etude Nestlé occupe trois places dans les dix premiers. Les marques horlogères tirent également leur épingle dans le classement. Plus...

La machine Barista promet de faire mousser le Nescafé

Tendances Cappuccino à strates, macchiato crémeux et espresso mousseux, le tout avec du café soluble? Test. Plus...

Pepper, le robot qui vend des machines Nescafé

Japon Le géant de l'alimentation Nestlé basé à Vevey a inauguré lundi une nouvelle stratégie de vente de ses machines à café, avec le robot semi-androïde Pepper. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 24 septembre 2018.
(Image: Bénédicte?) Plus...