Passer au contenu principal

Des oreilles de porc pendues à la porte d’une école de langue arabe

La fondatrice d’une école d’arabe à Orbe a fait une découverte macabre la semaine dernière. Un acte unanimement condamné.

Habitant Orbe depuis plus de dix ans, Latifa Housni-Pouly a créé une école de langue arabe, ouverte aux enfants et aux parents, à la Grand-Rue. Une quinzaine de personnes y suivent des cours.
Habitant Orbe depuis plus de dix ans, Latifa Housni-Pouly a créé une école de langue arabe, ouverte aux enfants et aux parents, à la Grand-Rue. Une quinzaine de personnes y suivent des cours.
PHILIPPE MAEDER

Les faits remontent à une semaine, un jour avant l’inauguration officielle de la structure. En arrivant devant son établissement, situé à la Grand-Rue, Latifa Housni-Pouly a découvert des oreilles de porc fraîches accrochées à la porte d’entrée.

«Elles étaient reliées avec de la ficelle, c’était très choquant, explique cette mère de deux enfants, habitant depuis 2003 à Orbe. Je les ai tout de suite enlevées et cachées pour que les enfants ne les voient pas.» Elle ne parle de sa macabre découverte que quelques heures plus tard à l’un de ses bénévoles. Ce dernier l’encourage à aller dénoncer cet acte à la police, ce qu’elle fait, sans toutefois déposer une plainte.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.