Passer au contenu principal

«Orphelin de son syndic», le PDC prépare l’avenir

Alors qu’André Losey ne briguera pas un nouveau mandat, le parti centriste a rallié à sa cause trois membres de l’Exécutif aujourd’hui indépendants.

Le syndic d'Estavayer André Losey ne fera pas partie du ticket que le PDC proposera lors des élections de 2021. Il ne briguera pas un cinquième mandat à l'Exécutif du bourg broyard.
Le syndic d'Estavayer André Losey ne fera pas partie du ticket que le PDC proposera lors des élections de 2021. Il ne briguera pas un cinquième mandat à l'Exécutif du bourg broyard.
JEAN-PAUL GUINNARD - A

2021 et les élections générales, c’est déjà demain pour le PDC Estavayer. Le parti tire les conclusions d’une double décision. Celle de l’organe délibérant staviacois qui a validé «l’abolition» des cercles électoraux au niveau de l’Exécutif. Mais aussi celle du retrait annoncé depuis plusieurs mois de ses deux élus au Conseil communal (l’équivalent fribourgeois de la Municipalité). Syndic depuis 2013 et membre de l’Exécutif depuis 2001, André Losey ne briguera pas de nouveau mandat, à l’instar de Dominique Aebischer (Domaine public).

«Je l’avais annoncé au lendemain de ma réélection. Quatre législatures, c’est assez: il faut éviter l’usure du pouvoir», relève André Losey. Secrétaire du parti, Christophe Pillonel ne s’en cache pas: «Pour nous, c’est une perte.» Le PDC annonce qu’il entend présenter un ticket à neuf pour la prochaine élection. Avec pour but d’en faire passer cinq.

Et trois papables sont d’ores et déjà connus. La section locale a annoncé mardi être parvenue à rallier à sa cause trois membres qui siègent déjà au Conseil communal, mais sans appartenance politique, en tant que représentants des trois cercles électoraux de Bussy-Morens-Rueyres-les-Prés, Vernay et Murist-Vuissens: Eric Chassot (50 ans), Philippe Aegerter (71) et Samuel Ménétrey (37).

«Ils ont montré depuis l’entrée en vigueur de la nouvelle Commune leur esprit de collégialité et leur vision en matière de développement», souligne Anne-Marie Bulliard, présidente du PDC Estavayer. Les trois hommes le disent d’une seule et même voix: ils continueront à servir les intérêts du «grand Estavayer», soit du bourg et des villages avec qui il est fusionné depuis trois ans.

Quant à savoir si le PDC tentera de conserver la syndicature, la réponse est oui. La rumeur y envoie du reste l’actuel vice-syndic, Eric Chassot. «Il ne faut pas brûler les étapes», répond cependant le principal intéressé.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.