L’ouverture de KinderCity reportée de plusieurs mois

Yverdon-les-BainsLe centre ludo-éducatif prévu à Y-Parc espère une réponse du Canton en janvier. Il a sollicité une aide sous la forme d’un prêt LADE.

Le projet KinderCity nécessite la construction de deux bâtiments reliés par un atrium d’une surface de 14000m2. Image: KINDERCITY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Projet maous pour Yverdon-les-Bains, où il veut s’installer, mais aussi pour toute la Suisse romande, Kindercity-Sciencity avait prévu d’ouvrir ses portes en novembre 2018. Devisé à 65 millions de francs, ce centre ludo-éducatif qui vise à mettre la science à portée des enfants est suffisamment enthousiasmant pour que 24 heures ait eu l’envie d’en faire sa «Surprise 2018» dans une page «Prospectives» à paraître mercredi. Sauf qu’il n’y figurera pas. Et pour cause: aucune machine de chantier ne s’est encore mise en marche sur le site prévu au Parc scientifique et technologique (PST) d’Y-Parc…

L’inauguration de Kindercity l’automne prochain n’est même plus aujourd’hui un voeu pieux. «Sur la base des quelques connaissances que j’ai du monde de la construction, je dirais que non, Kindercity n’ouvrira pas en 2018», avance le syndic d’Yverdon, dessinateur architecte de métier, Jean-Daniel Carrard. Pourtant, au printemps dernier, tout semblait se présenter sous les meilleurs auspices, les autorités délivrant le permis de construire devant la presse au porteur de projet, Jean Christophe Gostanian.

Un tiers du devis

Le hic, c’est que le projet est bloqué, toujours dans l’attente du prêt que le Canton devrait lui accorder au titre de la loi sur l’appui au développement économique (LADE). «Ces 5 millions, nous en avons besoin. Kindercity n’a pas les moyens financiers pour réaliser un bâtiment qui doit en coûter 15», explique Jean Christophe Gostanian. Visiblement moins inquiet qu’impatient, voire agacé du retard pris sur son calendrier, celui qui dirige un centre similaire depuis plusieurs années du côté de Zurich veut croire en une bonne nouvelle prochaine: «Nous sommes partis du principe que nous allions obtenir l’aide du Canton. Voilà deux ans que nous évoluons dans les méandres administratifs, mais nous n’avons encore jamais reçu d’échos négatifs.» Jean-Daniel Carrard espère pour sa part une réponse courant janvier. «Juste avant Noël, nous avons envoyé au Canton les compléments qu’il demandait.» Jean Christophe Gostanian précise que l’État a demandé des garanties à la Ville d’Yverdon au cas où Kindercity ne parviendrait pas à payer ses loyers.

Pour le printemps 2019

En conséquence, le Marseillais a revu ses délais et imagine désormais une ouverture entre février et mars 2019, «voire avril». «Dès que le Canton aura donné son feu vert, on pourrait voir les trax se mettre très vite en marche», estime le syndic.

Et si la réponse tant attendue était négative, le projet s’en trouverait-il condamné? Ni ses promoteurs ni les autorités communales ne veulent imaginer en arriver à une telle extrémité. Lassé, le porteur de projet pourrait aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. D’autant que Genève lui avait fait, de longue date, des appels du pied. Le syndic d’Yverdon ne veut tout simplement pas envisager une telle éventualité: «Je ne vois pas pourquoi Kindercity s’installerait ailleurs qu’à Yverdon, et même ailleurs qu’à Y-Parc.»

Les propos de Jean Christophe Gostanian devraient le rassurer. «Ce n’est pas dans mon style de faire du chantage affectif», affirme-t-il. Après avoir planché durant quatre ans sur ce projet yverdonnois, il reste convaincu que le lieu qu’il a choisi pour installer son centre de vulgarisation scientifique à destination des 0-12 ans est le bon. «Et de toute manière, je n’aurais pas la force de tout recommencer à zéro.» (24 heures)

Créé: 30.12.2017, 14h04

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Publié le 12 novembre 2018
(Image: Valott) Plus...