Les ouvriers et promoteurs de Gossens condamnés

JusticeLes acteurs d'un chantier chaotique à Gossens, où une citerne sortie d'une vieille ferme avait lourdement pollué le sol près de la Menthue, ont tous été chargés par le Tribunal d'Yverdon

Si le Tribunal du Nord vaudois a allégé le nombre de jours-amende demandés par le procureur, il n'a suivi aucun des accusés qui clamaient leur innocence dans cette lourde pollution du sous-sol de Gossens. Par négligence selon l'un des promoteurs, volontairement pour tuer une haie gênant la vue, selon son ancien associé.

Si le Tribunal du Nord vaudois a allégé le nombre de jours-amende demandés par le procureur, il n'a suivi aucun des accusés qui clamaient leur innocence dans cette lourde pollution du sous-sol de Gossens. Par négligence selon l'un des promoteurs, volontairement pour tuer une haie gênant la vue, selon son ancien associé. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À la barre, les deux frères de l’entreprise de travaux et de rénovation avaient assuré ne plus se souvenir de tous les détails. L’aîné, responsable de la société installée à Renens, avait même plutôt chargé son frère, disant ne pas avoir été au courant de l’affaire. Les deux autres accusés, deux anciens associés de la société immobilière aujourd’hui en litige, s’étaient renvoyés la balle, l’un disant avoir été malade et ne pas avoir été responsable du projet, l’autre admettant avoir été négligent, mais sans être le seul en cause.

Verdict? Le président du tribunal d’arrondissement n’a blanchi personne. Tous écopent de jours-amendes, allant de 100 jours à 30 fr., pour l’ouvrier, à 80 jours à 60 francs, pour le promoteur resté aux prises avec la dépollution du sous-sol de Gossens. Ce chantier de démolition d’une vieille ferme avait failli tourner à la catastrophe environnementale, en automne 2015, quand une des deux citernes contenant du mazout avait été laissée remplie, dehors sans surveillance. C’est seulement plus tard qu’elle avait été retrouvée, beaucoup plus légère. De 2000 litres, estiment les spécialistes mandatés. Par chance, le sol avait retenu le liquide, épargnant la Menthue voisine. Une vidange volontaire pour éliminer une haie gênant la vue, selon l’ancien associé. Une bévue, selon l’autre.

L’avocate de ce dernier, Sarah El-Abshihy, se dit satisfaite de la répartition des peines, réduites par rapport à ce que demandait le Ministère public. D’autres recours sont toutefois possibles.

Créé: 21.01.2019, 07h46

Articles en relation

Quatre constructeurs jugés pour grave pollution du sol

Nord vaudois Une citerne sur un chantier avait mystérieusement perdu son mazout à Gossens, près de la Menthue. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.