Le parking mutualiséne coûtera rien à la Ville

Yverdon-les-BainsL’infrastructure projetée à Y-Parc a été reprise par une caisse de retraite. Les autorités pourront investir les 10 millions prévus dans un autre projet.

Au terme de la première étape de construction, le parking comportera deux niveaux.

Au terme de la première étape de construction, le parking comportera deux niveaux. Image: GROUPEMENT ARCHITRAM - STUCKY - GRUNER SRG

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Excellente nouvelle pour la Ville d’Yverdon. Sa volonté de réaliser un parking mutualisé sur le site du Parc scientifique et technologique (PST) ne grèvera finalement en rien ses finances. «Le projet a en effet été intégralement repris à sa charge par la Caisse de retraite professionnelle de l’industrie vaudoise de la construction», s’est réjoui mercredi après-midi Jean-Daniel Carrard. Le syndic d’Yverdon s’exprimait également en tant que président du conseil d’administration d’Y-Parc SA et président de la copropriété d’Y-Parc.

Après avoir entrepris les démarches préliminaires, c’est-à-dire l’étude pour la construction, l’appel à projets et le choix du lauréat, les autorités yverdonnoises peuvent désormais regarder leur idée se concrétiser. La caisse de retraite s’est ainsi portée acquéreur de la parcelle de 7800 m2 sur laquelle le parking est prévu. Et elle prendra en charge la réalisation d’un ouvrage qui proposera à terme 980 places de stationnement. Yverdon avait inscrit dans son plan des investissements un montant de 10 millions de francs pour ce parking. «Nous n’avons pas encore décidé où nous allons les réinvestir, mais les projets utiles au développement de la ville ne manquent pas», reprend le syndic.

À Y-Parc, le projet doit voir le jour sur un terrain situé non loin du bâtiment de KinderCity, actuellement en construction, le long de la route de contournement. Sa mise à l’enquête devrait intervenir d’ici à la fin de l’année. Le chantier pourrait ainsi être conduit courant 2019, en vue d’une ouverture à la fin de l’année, voire début 2020. On parle là d’un potentiel de 422 places, réparties sur deux niveaux, selon la première étape d’un projet évolutif. «Cela correspond aux besoins immédiats qui ont été identifiés lors de l’étude de ce dossier», reprend Jean-Daniel Carrard.

Les 558 places restantes pourront s’ajouter en une ou deux étapes, selon les besoins et les opportunités, via la construction de nouveaux étages. Au total, l’édifice en comptera six au maximum. Le concept architectural retenu prévoit une façade végétalisée qui apporte une certaine élégance à l’ensemble.

Imaginé de longue date, ce parking doit permettre de résoudre une partie des problèmes d’accessibilités d’Y-Parc, une zone en plein développement qui accueille aujourd’hui 160 entreprises et 1400 emplois. Cette réalisation complète donc les prestations prévues à l’attention des résidents du PST et de ses visiteurs. (24 heures)

Créé: 22.08.2018, 18h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.