Passer au contenu principal

Passionnée de rencontres et de mots, une libraire s’installe à Payerne

Alors que le prix du livre ne cesse de baisser et que le lectorat s’étiole, Anne-Françoise Koch se lance en ouvrant une nouvelle enseigne. «Je crois à l’encre et au papier.»

«Une librairie ce n’est pas qu’un commerce, c’est aussi un endroit où l’on se sent bien. Derrière un livre, il y a toujours un échange, un partage. L’atmosphère compte beaucoup», dit Anne-Françoise Koch. Dans sa librairie ouverte à Payerne il y a dix jours, des fauteuils invitent à prendre le temps de feuilleter un ouvrage
«Une librairie ce n’est pas qu’un commerce, c’est aussi un endroit où l’on se sent bien. Derrière un livre, il y a toujours un échange, un partage. L’atmosphère compte beaucoup», dit Anne-Françoise Koch. Dans sa librairie ouverte à Payerne il y a dix jours, des fauteuils invitent à prendre le temps de feuilleter un ouvrage
Jean-Paul Guinnard

Avec le temps des vacances, la lecture reprend ses droits. Que ce soit à la plage, à la montagne ou sur une terrasse, cet été, 80% des Suisses auront le nez plongé dans un livre ou un magazine, selon les statistiques fédérales. C’est la saison qu’a choisie Anne-Françoise Koch pour ouvrir sa librairie à Payerne, rue du Simplon, dans les murs d’un ancien magasin de confection masculine. De grandes vitrines, un parquet et des étagères de bois servent d’écrin à plus de 8000 livres. C’est grand, lumineux et ça sent bon le neuf.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.