Passer au contenu principal

Christelle Luisier, 22 ans d'une patiente ascension

La syndique de Payerne est en passe de devenir ministre. Retour sur le long parcours d’une des dernières radicales vaudoises.

À Payerne, elle campe la femme d’Exécutif, à Lausanne la cheffe de parti, puis la parlementaire.
À Payerne, elle campe la femme d’Exécutif, à Lausanne la cheffe de parti, puis la parlementaire.
PATRICK MARTIN

Qui peut dire avec précision depuis quand elle est promise à une entrée au Conseil d’État vaudois? Pour concrétiser le destin que beaucoup lui prêtent, il lui a fallu attendre sagement qu’un poste se libère. Aujourd’hui, ça y est. Christelle Luisier est en lice pour l’élection complémentaire au Conseil d’État vaudois, en remplacement de Jacqueline de Quattro. Les autres partis gouvernementaux se sont gardés de venir disputer ce siège du PLR, seule formation de la minorité de droite au gouvernement. Si bien que Christelle Luisier demeure largement favorite face à ses trois concurrents, Jean-Marc Vandel (Parti Pirate), Guillaume «Toto» Morand (indépendant) et Juliette Vernier (Grève du climat). Le premier tour aura lieu le 9 février, un éventuel second tour étant prévu le 1er mars. En attendant, voyons ce qu’elle a traversé depuis 1998.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.