Comment Payerne a éclipsé Avenches

BroyeL’origine de Payerne et le rôle de la reine Berthe s’éclairent de nouvelles lumières. L’historien Justin Favrod viendra l’expliquer en conférence le 19 janvier.

Justin Favrod, historien, journaliste, auteur notamment d'une étude sur la chronique de Marius d'Avenches et d'une thèse de doctorat sur les Burgondes à l'Uni de Lausanne, donnera une conférence à Payerne, le jeudi 19 janvier, au GYB.

Justin Favrod, historien, journaliste, auteur notamment d'une étude sur la chronique de Marius d'Avenches et d'une thèse de doctorat sur les Burgondes à l'Uni de Lausanne, donnera une conférence à Payerne, le jeudi 19 janvier, au GYB. Image: Odile Meylan

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Comment se fait-il qu’Avenches, la plus grande ville de l’actuel territoire suisse à l’époque romaine, ait été détrônée par Payerne, qui aurait dû devenir petit village? Que sait-on au juste de la reine Berthe, de sa fille Adélaïde ou de sa propre mère, inconnue des livres d’histoire mais qui aurait joué un rôle indirect dans le développement de Payerne? Historien, journaliste, fondateur et rédacteur en chef du mensuel d’histoire romande Passé Simple, Justin Favrod viendra remettre l’abbatiale au milieu des hypothèses historiques lors d’une conférence à l’intitulé évocateur: «Payerne, de Marius à Adelaïde en oubliant un peu Berthe».

Selon vous, on peut parler de l’histoire de Payerne en oubliant la reine Berthe?

Non, mais on peut l’oublier un peu. Son rôle, qu’on est en train de reconsidérer, a été en tous les cas surévalué par les spécialistes jusque dans les années 1960. Deux siècles après Berthe, des moines de Payerne ont rédigé un faux testament de la reine qui en faisait la fondatrice de l’abbatiale. C’est essentiellement ce faux document qui a fait de Berthe la «mère» de Payerne. Les deux vrais héros de Payerne sont deux saints qui ne se sont pas connus, l’évêque Marius et l’impératrice Adélaïde. Ils ont vécu à quatre siècles de distance.

Qu’ont-ils fait pour Payerne?

Marius a largement contribué à réduire l’importance de la rivale de Payerne en déplaçant le siège de son évêché d’Avenches à Lausanne, peu avant sa mort en l’an 593. Il était aussi propriétaire de Payerne. Né d’une famille noble, il avait sans doute hérité l’ancienne propriété d’un Gallo-Romain nommé Paternus qui a donné son nom à Payerne. Marius y a construit en 587 un nouveau domaine et une église. Puis, il a donné ce bien personnel à son évêché. Sans cette donation, Payerne n’aurait pas abrité le monastère qui a été à l’origine du développement de la ville. En effet, les rois rodolphiens aux IXe et Xe siècles se sont constitué des propriétés en confisquant, tout à fait légalement, des biens de l’Eglise. Ils ont sans doute confisqué Payerne à l’évêché de Lausanne. Si Marius n’avait pas donné Payerne à l’Eglise, les rois ne l’auraient pas confisquée. Et par conséquent, la famille rodolphienne n’aurait pas fondé le monastère.

Et Adélaïde?

Adélaïde appartenait à la famille des rois de Bourgogne, les Rodolphiens. Elle était la fille de Berthe et du roi Rodolphe II. Mais elle est devenue la femme la plus puissante d’Europe au Xe siècle quand le pape l’a couronnée impératrice du Saint Empire romain germanique. Quand sa mère meurt, en 961, elle crée l’abbatiale et le monastère de Payerne pour servir de tombeau à Berthe. Sans cela, Payerne, comme l’écrasante majorité des anciennes villas romaines, serait devenue un village vaudois, pas une ville.

Entre mythe et réalité, quel rôle a joué la reine Berthe?

Si vous m’aviez posé la question il y a six mois, je vous aurais répondu «aucun». Mais une découverte toute récente nous oblige à revoir notre copie.

Des documents inédits mettent en avant des épisodes inconnus de sa vie?

Non, il ne s’agit pas de documents inédits. Professeur d’histoire à l’Université de Neuchâtel, Jean-Daniel Morerod a reconsidéré un texte négligé. Il s’agit d’un diplôme de l’empereur Henri III de 1049. Ce texte parle du monastère de Payerne «construit après la mort de sa mère par la reine Berthe». Comme toutes les autres sources contemporaines affirment qu’Adélaïde a fondé Payerne, cette source a été écartée. Or la mère de Berthe n’est pas n’importe qui. Reginlinde était duchesse de Souabe. Elle avait vécu surtout à Zurich. Quand elle meurt en 958, Berthe a dû hériter de sa mère de biens importants. Ce texte suggère donc que Berthe a commencé les travaux de Payerne grâce à son héritage, mais elle est morte peu après, début 961. Adélaïde aurait donc achevé le travail commencé par sa mère Berthe. Les résultats des récentes fouilles de Payerne pourraient accréditer cette thèse: la première église, sous l’abbatiale actuelle, semble bien avoir fait l’objet de diverses étapes de construction. En outre, une autre source ancienne précise qu’Adélaïde a construit Payerne avec ses propres biens et ceux de sa mère. Berthe a donc joué un rôle qui est en train de se préciser et qui peut expliquer pourquoi les moines de Payerne l’ont mise en avant quand ils ont rédigé ce faux testament.

Payerne était-elle réellement influente au Xe siècle?

Payerne bénéficiait d’un double avantage décisif: elle se trouvait sur la route des pèlerins qui, de Germanie, se rendaient à Rome. Et elle abritait un monastère important. Cela en faisait un centre régional, religieux et économique propre à éclipser ses voisins, en particulier Avenches, qui n’abritait plus d’évêque depuis quatre siècles et aucune institution qui aurait pu concurrencer le monastère de Payerne.

Créé: 07.01.2017, 15h48

Infos

Conférence de Connaissance 3, «Payerne, de Marius à Adelaïde en oubliant un peu Berthe», par Justin Favrod.

Le 19 janvier, à 17 h au Gymnase intercantonal de la Broye à Payerne. Adulte 15 fr.

Articles en relation

Une nouvelle histoire se dessine sous l'abbatiale de Payerne

Patrimoine Les fouilles menées depuis deux ans dans la plus grande église romane de Suisse viennent de s'achever. Ce vénérable monument national apparaît comme plus vieux et plus complexe. Plus...

1899: Berthe, la reine rêvée

250 ans dans la vie des Vaudois Entre Histoire et légende, un spectacle en costumes attire les foules à Payerne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.