Payerne n’a plus assez de place pour ses élèves

EcolesLes 50 classes primaires ne suffisent pas pour la rentrée 2018. L’association scolaire intercommunale doit augmenter son plafond d’endettement pour pouvoir construire.

En attendant le futur collège prévu sur le site des Rammes en 2021, un pavillon modulaire y sera construit.

En attendant le futur collège prévu sur le site des Rammes en 2021, un pavillon modulaire y sera construit. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

«On n’a plus aucune place.» Julien Mora, le président du comité directeur de l’Association scolaire intercommunale de Payerne et environs (ASIPE), ne prend pas le chemin des écoliers pour expliquer les problèmes rencontrés par l’établissement primaire broyard. Il a déjà fallu bricoler pour la rentrée d’août dernier avec la réouverture de deux salles à Vers-chez-Perrin et la «transformation» de deux classes de dégagement en salles de classe au Collège de Derrière-la-Tour. Mais il n’est plus possible d’improviser face à des effectifs qui ne cessent de s’accroître.

«Nous enregistrons une hausse constante du nombre d’élèves, qui est de 1,5% à 2% chaque année», souligne Julien Mora, également municipal payernois des Écoles. Les 68 classes réparties entre Payerne (50), Corcelles, Missy, Chevroux et Grandcour ne permettront pas d’accueillir davantage d’élèves que les 1350 recensés en août. D’autant plus que les classes de dégagement devront retrouver leur destination première et que la création du Musée de l’abbatiale va nécessiter la fermeture de deux salles.

Besoin de salles

Pour faire face à cette situation, l’ASIPE veut donc construire un nouveau collège. Ce projet, plusieurs fois repoussé, est agendé pour la rentrée… 2021, sur le site des Rammes. «Mais il nous faut cinq salles de plus dès le mois d’août prochain», reprend le président du comité directeur. Raison pour laquelle le conseil intercommunal de l’ASIPE se penchera le 27 mars sur une demande de crédit complémentaire au budget 2018 de 990 000 francs. Presque un million que l’association entend utiliser pour acheter un pavillon modulaire de six classes, à construire aux Rammes. «Avec la loi sur les marchés publics, le calendrier est très serré», note Julien Mora.

La mise en place du pavillon devrait intervenir dès le début des vacances d’été. Elle se fera sur un terrain occupé aujourd’hui par une place de jeux pour laquelle des solutions de déplacement sont en cours d’étude. «Nous avons fait nos calculs: dès une durée d’utilisation de trois ans, il est préférable d’acheter plutôt que de louer de telles infrastructures», reprend Julien Mora. Mais le municipal le promet, il ne veut pas de provisoire qui dure; les modules construits sur deux étages seront démontés dès la mise en service du nouveau collège.

Devis à 20 millions

Reste que dans ses perspectives d’avenir – après la construction de ce premier bâtiment aujourd’hui devisé à 20 millions de francs, un second devrait voir le jour entre Payerne et Corcelles à horizon 2025 –, l’ASIPE doit revoir ses statuts, adoptés en 2001. Notamment pour que son plafond d’endettement passe de 20 à 40 millions de francs, afin de lui permettre de faire face aux besoins. Le nouveau document devra être avalisé par le conseil intercommunal de l’ASIPE dans un mois, avant d’être soumis aux organes délibérants des six communes membres avant le mois de juin.

Les nouveaux statuts tiendront en outre compte des prestations d’accueil parascolaire mises en place en 2015, ainsi que des conséquences de l’entrée en vigueur de la loi sur l’enseignement obligatoire. (24 heures)

Créé: 21.02.2018, 07h11

Articles en relation

Nouvelle école de Verdeil mise à l’enquête

Payerne Les 40 élèves de la fondation bénéficieront bientôt de nouveaux locaux adaptés. Plus...

La nouvelle école de la fondation Verdeil sera «ouverte sur Payerne»

Broye Un nouveau bâtiment remplacera le séculaire institut Jomini. Une quarantaine de jeunes en difficulté d’apprentissage y seront scolarisés dans un environnement ouvert. Plus...

Feu vert pour le feu rouge devant l’école

Payerne Le chef-lieu broyard devrait mettre en place son premier feu de signalisation, près du collège Derrière-la-Tour. Certains élus doutent de son positionnement. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.