Payerne renflouera les caisses de Swiss Aeropole

EconomieLe Conseil communal a validé la postposition d’un prêt de 1,4 million de francs en faveur de Swiss Aeropole SA.

Grâce à la validation d'un prêt en postposition de 1,4 million de francs en faveur de Swiss Aeropole SA, la société pourra continuer à développer ses activités au tout récent Payerne Airport.

Grâce à la validation d'un prêt en postposition de 1,4 million de francs en faveur de Swiss Aeropole SA, la société pourra continuer à développer ses activités au tout récent Payerne Airport. Image: JEAN-PAUL GUINNARD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’affaire avait été prévue dès 2017, dans le préavis de création de la société Swiss Aeropole SA (SASA), chargée de l’exploitation civile de l’aérodrome et de la promotion du site. Des retombées financières étant prévues uniquement sur l’activité aéronautique, il est logique que les premières années de vie de la société soient difficiles financièrement.

Un prêt de 1,4 million de francs pour les débuts avait donc été imaginé. Jeudi, le Conseil communal devait se prononcer sur les modalités et la postposition du remboursement. En cas de faillite, Payerne ne récupérerait d’éventuelles billes qu’en dernière position à la liquidation des actifs.

«Je suis convaincu que ce parc technologique est un atout pour Payerne, mais beaucoup moins par le gros sac de nœuds de sociétés gravitant autour. Pour moi, le cadre restrictif du règlement actuel d’exploitation ne permettra jamais à SASA d’être rentable. Dans ces conditions, je ne peux pas valider ce préavis», s’est pourtant exclamé le conseiller Michaël Marguet (UDC).

«Pourquoi n’avez-vous alors pas réagi lors du préavis de 2017?» a rétorqué Roland Bucher, avant que son collègue PLR Cédric Moullet ne demande une certaine cohérence pour la poursuite du travail, notamment par rapport au budget prévu.

La syndique PLR Christelle Luisier s’est également montrée très étonnée de cette position, alors que deux commissions soutenaient le préavis et que celui-ci ne concernait que des modalités de financement. Toutes deux notaient que ce prêt était impératif pour éviter à la société de se retrouver en situation de surendettement.

«La ligne de crédit représente un investissement annuel moyen de 280'000 francs sur cinq ans. À toutes fins utiles, rappelons qu’une partie non négligeable de ce montant était, à l’époque, pris en charge par les comptes dans le cadre de la promotion économique», relevait notamment Francis Collaud (PLR) pour les finances. Des arguments finalement validés à une large majorité (1 non, 4 abstentions).

Créé: 09.02.2020, 17h20

Articles en relation

Payerne vole au secours de Swiss Aeropole SA

Finances Comme prévu dans le préavis de constitution de la société d’exploitation, Payerne prête à celle-ci 1,4 million de francs. Plus...

Un incubateur de sociétés industrielles à 25 millions se dessine à l’Aéropôle

Payerne Le constructeur Losinger Marazzi va soumettre à l’enquête la construction d’un imposant bâtiment situé à l’entrée du parc. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.