Passer au contenu principal

Payerne vole au secours de Swiss Aeropole SA

Comme prévu dans le préavis de constitution de la société d’exploitation, Payerne prête à celle-ci 1,4 million de francs.

Si l’inauguration du Payerne Airport et ses salons confortables a permis de doper les mouvements aériens civils de 59%, ils ne permettent pas d’atteindre les objectifs de Swiss Aeropole SA.
Si l’inauguration du Payerne Airport et ses salons confortables a permis de doper les mouvements aériens civils de 59%, ils ne permettent pas d’atteindre les objectifs de Swiss Aeropole SA.
JEAN-PAUL GUINNARD

«Le nombre de mouvements est en forte progression, mais reste pour l’heure au-dessous des estimations faites lors de la constitution de la société.» Directeur de Swiss Aeropole SA, Massimo Fiorin ne le cache pas: si l’inauguration du Payerne Airport et ses salons confortables a permis de doper les mouvements aériens civils de 59% (de 346 en 2018, dont 156 de la société Speedwings, à 550 en 2019, dont 224 de la société chargée du handling du site), ils ne permettent pas d’atteindre les objectifs fixés. La Ville va donc y aller d’un prêt de 1,4 million de francs.

«Swiss Aeropole doit promouvoir le site, le faire vivre et gérer l’exploitation aéronautique, mais seule cette dernière activité engendre des revenus, a présenté la syndique, Christelle Luisier. Nous savions donc que les premières années seraient déficitaires et ce prêt avait été prévu lors de la constitution de la société.» Ses modalités et son plan de remboursement n’avaient, par contre, pas été prévus, d’où le préavis présenté, qui stipule que la somme fournie le sera en postposition. En clair, en cas de faillite, Payerne ne pourrait faire valoir sa créance qu’une fois toutes les autres aient été remboursées.

Quatre ans pour régler la dette

Pour éviter une situation de surendettement, Swiss Aeropole SA bénéficiera d’un versement de 400'000 francs en mars 2020, puis d’un autre de 350'000 en fin d’année. Le reste de la somme sera échelonné jusqu’en décembre 2024, année où il est prévu que les activités aéroportuaires deviennent bénéficiaires.

Si tel n’est, de loin, pas encore le cas, les chiffres 2019 laissent augurer des jours meilleurs. Ainsi, si trois sociétés étaient implantées sur la zone Aéropôle en début d’année, elles étaient 11 en décembre. Et 1401 passagers ont transité par Payerne, contre 936 en 2018. Enfin, Speedwings Handling Services a livré 106'518 litres de carburant en 2019, sur lesquels Swiss Aeropole SA encaisse une commission.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.