Passer au contenu principal

Le Pédibus marche au ralenti, il doit se réinventer

La Municipalité a transmis à l’association des parents d’élèves la gestion de cette démarche.

L'unique ligne officielle actuelle conduit une vingtaine d'enfants jusqu'au collège des 4-Marronniers.
L'unique ligne officielle actuelle conduit une vingtaine d'enfants jusqu'au collège des 4-Marronniers.
VANESSA CARDOSO

Créé il y a une dizaine d’années, le Pédibus d’Yverdon marche au ralenti. Dans une ville au profil géographique et administratif pourtant idéal pour ce type d’initiative, une seule ligne officielle est actuellement annoncée par les autorités. «Et c’est tout un paradoxe, puisqu’elle chemine le long de notre unique colline», souligne le municipal Jean-Claude Ruchet, en charge du Dicastère de la jeunesse et de la cohésion sociale. Convaincues de la nécessité de renforcer cette prestation gratuite, les autorités viennent donc d’en confier la conduite à l’association locale des parents d’élèves (APEY).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.