Le périph boute une vieille ferme hors d’Yverdon

UrbanismeLa Ferme Freymond, l’un des derniers bastions agricole local, laissera la place à la route de contournement et à un plan de quartier.

Le terrain qui s’étend devant la Ferme Freymond pourrait être construit, via le plan de quartier «Aux Roseyres».

Le terrain qui s’étend devant la Ferme Freymond pourrait être construit, via le plan de quartier «Aux Roseyres». Image: FLORIAN CELLA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des quatre domaines agricoles yverdonnois restants, il pourrait n’en rester que trois d’ici à 2022. Dans l’air depuis plusieurs années, le projet de délocalisation de la Ferme Freymond est cette fois-ci plus qu’avancé. Aux portes de la plaine de l’Orbe, engoncée entre les quartiers urbanisés de Pierre-de-Savoie - Roseyres et des Isles, l’exploitation devrait, entre 2020 et 2022, aller voir ailleurs si la terre est aussi bonne. Ailleurs? Sur le territoire de la commune de Belmont-sur-Yverdon, où la Ville possède un terrain qu’elle entend vendre à Roger Freymond, selon la proposition faite par ce dernier.

Le Conseil communal se prononcera prochainement sur les conditions de cette transaction à 350 000 francs et l'effet domino qu’elle implique. Cette parcelle de 7,4 hectares est actuellement exploitée par trois fermiers. En dédommagement, la Ville leur propose au 1er janvier 2020 des terres qu’elle loue à Roger Freymond non loin de l’aérodrome, à la Grande Prairie. Une compensation transitoire dans l’attente d’une solution définitive, soit des terrains actuellement loués par un autre agriculteur qui doit prendre sa retraite en 2022.

«Nous avons vraiment réalisé qu’il était devenu très compliqué d’être exploitant agricole en milieu urbain. C’est déjà beau d’avoir pu rester ici si longtemps»

Le déménagement de la Ferme Freymond n’implique pas la démolition de ce bâtiment construit en 1882, que l’arrière-grand-père de Roger Freymond avait acquis en 1921. Au début des discussions, la famille imaginait ne céder qu’une bande de terrain pour la réalisation de la route de contournement. «Mais le Service du développement territorial ne trouvait pas logique de ne dézoner que cette partie», souligne l’épouse de l’agriculteur, Linette Freymond. La famille dit avoir eu le temps de s’habituer à cette idée. «Avec le récent chantier de la rue du Midi, nous avons vraiment réalisé qu’il était devenu très compliqué d’être exploitant agricole en milieu urbain. C’est déjà beau d’avoir pu rester ici si longtemps.»

Un commerce de proximité pourrait être installé dans une partie de la ferme, pour autant qu’une telle activité soit en adéquation avec le programme du futur plan de quartier Aux Roseyres que la Ville imagine à cet endroit.

Pour la conseillère communale Verte Céline Ehrwein, ce projet pose quelques questions: «La Municipalité a choisi la voie des compensations, plutôt généreuses, alors qu’elle aurait pu opter pour celle de l’expropriation, plus lente mais moins onéreuse. Or, est-on vraiment à ce point pressé?» Elle s’interroge aussi sur la légitimité de mettre la priorité sur ce plan de quartier: «Eu égard aux limites fixées par la loi sur l’aménagement du territoire, on sait qu’on ne pourra pas réaliser tous les plans de quartiers prévus. Pourquoi dès lors prioriser celui-ci, qui est situé en périphérie, plutôt que d’autres mieux situés et dont le projet est plus avancé?»

Créé: 19.09.2018, 07h23

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.