La petite Suissesse décédée à Nice est Yverdonnoise

AttentatKayla, six ans, est l’une des victimes de l'attentat perpétré sur la promenade des Anglais à Nice. Sa maman, pour l'heure, n'a pas encore été identifiée, ni parmi les victimes, ni parmi les blessés.

La grand-maman de Kayla a témoigné samedi sur la chaîne française BFMTV.

La grand-maman de Kayla a témoigné samedi sur la chaîne française BFMTV. Image: BFMTV

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Repose en paix, petit ange.» Sur la page Facebook «T’es d’Yverdon si…», les messages de sympathie se comptent par dizaines. Tout comme les bougies, allumées aux balcons yverdonnois ces derniers soirs. Jeudi 14 juillet, sur la promenade des Anglais à Nice, la petite Kayla, Yverdonnoise de six ans, est morte. Victime de la folie meurtrière de Mohamed Lahouaiej Bouhlel.

Au téléphone, le porte-parole de la Police cantonale Jean-Christophe Sauterel confirme la terrible rumeur qui, depuis vendredi soir, enflait sur la Toile, relayée par la presse brésilienne. Il confirme également que pour l’heure, ni les autorités ni la famille n’avaient la moindre nouvelle de la maman de Kayla, d’origine brésilienne et venue à Nice avec son compagnon suisse et leurs trois enfants. Les deux plus jeunes - un bébé de 8 mois et une fillette de 4 ans - et le papa sont «hospitalisés et choqués», mais saufs, confirme dimanche un communiqué de presse du Conseil d'Etat. Qui présente à cette occasion ses condoléances à la familles.

«Le consul suisse a trouvé mon beau-fils avec les deux petites à l'hôpital de l'enfance. Par contre la petite Kayla, on sait qu'elle est décédée, mais on ne sait pas où est le corps.» Arrivée de Suisse samedi avec toute la famille proche, la grand-maman témoignait dans la soirée sur BFMTV. Une famille soutenue par deux officiers de la police fédérale et par le consul de Suisse à Marseille, tous présents à Nice. «De notre côté, nous avons rencontré le grand-papa avant son départ et nous restons en contact étroit avec nos collègues sur place», ajoute Jean-Christophe Sauterel.

Dans son témoignage à la télévision française, la grand-maman de Kayla s’étonne de devoir attendre jusqu’à mardi, le délai donné par les autorités françaises, pour avoir des réponses concernant sa fille. «Elle était aussi dans l’accident, elle a été transportée par un pompier et puis personne sait où elle est passée depuis», raconte-t-elle. Au dernier bilan, dimanche matin, vingt blessés et quatorze personnes décédées n’avaient pas encore pu être identifiés. «Nous avons transmis à nos collègues français tous les éléments pouvant aider à l’identification. Ils ont l’expérience de ces situations et je suis certain que s’ils arrivent à trouver une réponse avant mardi, ils la donneront aussitôt», rassure le porte-parole de la police cantonale.

Créé: 17.07.2016, 13h12

Galerie photo

Attentat de Nice: Promenade des Anglais touchée

Attentat de Nice: Promenade des Anglais touchée Dans la ville du sud de la France, un camion a foncé dans la foule sur la Promenade des Anglais, le jeudi 14 juillet 2016.

Articles en relation

Le tueur avait repéré les lieux avec le camion

Attentat de Nice L'enquête sur l'attentat qui a fait 84 morts le 14 juillet en France se poursuit. La police a procédé dimanche à deux nouvelles arrestations. Plus...

Il «a forcé le passage en montant sur le trottoir»

Attentat de Nice Le camion de 19 tonnes utilisé lors de l'attentat qui a fait 84 morts à Nice le 14 juillet «a forcé le passage», selon les autorités. Plus...

Au moins deux Suisses sont morts dans la tuerie

Attentat de Nice Au moins deux Suisses ont trouvé la mort dans l'attentat survenu à Nice: une Tessinoise âgée de 54 ans et un enfant. Le procureur général de la Confédération a ouvert une procédure pénale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.