Un pianiste vertical suspendu dans l’Abbatiale de Payerne

SpectacleOpération sécurisation lundi dans la nef où Alain Roche et son équipe ont suspendu le piano vertical pour Vendanges Précoces

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A moins de dix jours de la première, l’équipe de Vendanges Précoces s’installe à Payerne. Ce lundi, c’était le pianiste Alain Roche qui s’installait dans la nef de l’Abbatiale. Avec son piano vertical, il jouera 4 fois par soir devant le public de ce spectacle déambulatoire qui emmènera les spectateurs autour de la vénérable bâtisse de Payerne. A l’affiche également : Cuche et Barbezat, Duja et Ligron, Mifsud et Mudry et Frédéric Recrosio.

Il aura fallu une bonne journée pour suspendre le piano vertical au bout de la nef, et surtout pour s’assurer de la sécurité de l’ensemble. Une chaîne reliée à un moteur permet de monter et de descendre l’instrument. En cas de problème, un filin d’acier extrêmement résistant retiendrait l’installation de 485 kilos, pianiste compris. Invisible pour les spectateurs, le système d’assurage se cache dans les hauteurs de l’Abbatiale, dans le clocher. De larges courroies arriment le tout sur des poutres de la taille de troncs d’arbre.

L’instrument et tout ce qui est accroché dessus est sécurisé par une deuxième attache, même la moindre petite lampe. Il faut des heures pour mettre en place le tout et effectuer les différents contrôles et réglages. L’ambiance est bon enfant mais le travail sérieux, les vérifications et les sécurisations se succèdent tout au long de la journée. Après des heures de tests, le travail est loin d’être terminé. Une fois la sécurité assurée, place au travail sur le son et la lumière.

A voir à l'Abbatiale de Payerne du 7 mai au 1er juin 2014

Créé: 28.04.2014, 18h35

Articles en relation

Huit artistes pour un spectacle inédit autour de l'Abbatiale

Payerne Vendanges Précoces réunit huit artistes romands pour cinq spectacles en un seul autour du thème du vin. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.