Piste criminelle confirmée pour les incendies broyards

Fait diversLes sinistres survenus il y a deux semaines à Payerne et à Domdidier (FR), dans lesquels une cinquantaine de bovins ont péri, sont d'origine criminelle.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’intervention d’une tierce personne dans les incendies survenus le 29 juillet dans une ferme et un parking souterrain de Payerne, puis une étable de Domdidier (FR), ne fait désormais plus aucun doute. Les investigations menées par les polices vaudoises et fribourgeoises montrent qu’il s’agit d’actes criminels. Les forces de l’ordre refusent toutefois de se prononcer sur tout lien entre ces sinistres, dans lesquels une cinquantaine de bovins ont péri. «Cela n’est pas établi», indique Bernard Vonlanthen, porte-parole de la police cantonale fribourgeoise. Il en va de même pour l’incendie qui a frappé le 15 juillet dernier l’Institut national équestre d’Avenches, pour lequel la piste criminelle est privilégiée depuis plusieurs semaines.

Plusieurs personnes pourraient être impliquées

Toujours en cours, les enquêtes menées par les policiers vaudois et fribourgeois ont donc pu exclure qu’un problème technique ou qu’une cause accidentelle soit à l’origine de la dernière vague de sinistres, mais des zones d’ombre subsistent. «Pour les deux incendies de Payerne, nos conclusions montrent qu’il s’agit d’actes criminels, mais pour des raisons différentes», répond évasivement Arnold Poot, chargé de communication de la police cantonale vaudoise. Pourrait-il dès lors y avoir plusieurs personnes impliquées? «Cela n’est pas exclu», se borne à répondre le porte-parole vaudois.

Par ailleurs, la police cantonale fribourgeoise indique que l’explosion intervenue samedi dans un immeuble à Dompierre (FR) est également d’origine criminelle. Un suspect a été interpellé peu après les faits, puis placé en détention préventive. Le sinistre qui s’est également déclaré samedi à la chapelle mortuaire de St-Aubin (FR) est pour sa part dû à un problème technique au niveau d’un appareil de climatisation. (24 heures)

Créé: 08.08.2017, 17h42

Articles en relation

Le suspect numéro un est relâché, faute de preuves

Série d'incendies La fumée se dissipe dans la Broye vaudoise et fribourgeoise, après deux séries de violents sinistres. Le mystère s’épaissit au contraire avec la libération du jeune pompier. Et sur place, la tension monte. Plus...

Patrouilles de police accrues dans la Broye suite aux incendies

Fait divers Les forces de l'ordre vont augmenter leur présence dans la région, où trois incendies ont eu lieu durant le week-end. Plus...

Inquiets, les paysans «se lèvent la nuit»

Incendies Une ferme ravagée à Payerne, une étable à Domdidier (FR), 55 bovidés tués dans la nuit de samedi. La Broye est sur le qui-vive. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Ce week-end à Lausanne, les coureurs du semi-marathon et du marathon se verront proposer une bière (sans alcool) à l'issue de la course. Les organisateurs suivent ce qui se fait en Allemagne ou en Suisse alémanique. Car la bière est isotonique, riche en vitamines B10 et B12, et passe mieux que certaines autres boissons.
(Image: Bénédicte) Plus...