Passer au contenu principal

Plongée dans la nuit d’Halloween avec les anges gardiens des rues yverdonnoises

La police a eu fort à faire dans la soirée du 31 octobre. Même si les appels à la «purge» n’ont pas été suivis par les jeunes. Immersion.

Appelée par le voisinage à cause du bruit, la police a contrôlé de nombreuses personnes dans les quartiers de la ville.
Appelée par le voisinage à cause du bruit, la police a contrôlé de nombreuses personnes dans les quartiers de la ville.
Christian Brun
Plusieurs actes de vandalisme ont été commis, comme en témoigne cette vitre de voiture brisée.
Plusieurs actes de vandalisme ont été commis, comme en témoigne cette vitre de voiture brisée.
Christian Brun
La police Nord Vaudois était sur les dents au soir du 31 octobre. Même si les appels à la «purge» lancés sur les réseaux sociaux n'ont pas été suivis par les jeunes, la nuit a été agitée.
La police Nord Vaudois était sur les dents au soir du 31 octobre. Même si les appels à la «purge» lancés sur les réseaux sociaux n'ont pas été suivis par les jeunes, la nuit a été agitée.
Christian Brun
1 / 4

En référence à un film américain dans lequel, une fois par an, tous les crimes sont permis, plusieurs comptes sur le réseau social Snapchat invitaient les jeunes yverdonnois à participer à la «purge» lors de la nuit d’Halloween: «Toutes les armes sont légales» ou encore «Brûlez tout ce que vous voyez», pouvait-on notamment lire en ligne.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.