Plusieurs organisations écologistes opposées au parc éolien

Nord vaudoisLe WWF, ASPO/BirdLife, Pro Natura et Helvetia Nostra, entre autres, se sont opposés au plan partiel d’affectation (PPA) prévoyant l’implantation de 12 hélices au Mollendruz.

Image: Image de synthèse réalisée par le bureau Profil Paysage

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Depuis lundi 3 août, le Service des Energies d’Yverdon-les-Bains recueille les courriers reçus à l’issue de la mise à l’enquête du PPA du parc éolien du Mollendruz et du dossier de défrichement qui y est lié. Si pour l’heure le nombre d’oppositions au projet, initié par les Communes de Juriens, Mont-la-Ville, La Praz, Vaulion, Yverdon et le service d’électricité de Zurich, n’est pas encore connu – les courriers n’étant pas encore tous arrivés à bon port –, des organisations de taille ont déjà annoncé par voie de communiqués s’y être opposées.

C’est notamment le cas de la section vaudoise du WWF – qui demande que le projet soit amélioré, le parc étant prévu dans «un écosystème fragilisé» –, d’ASPO/BirdLife Suisse, de la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage FP, d’Helvetia Nostra et de Pro Natura. Toutes estiment que ce projet – qui pourrait alimenter en énergie la moitié d’une ville de taille comparable à celle d’Yverdon – «avait trop d’impacts sur la nature et le paysage» pour être concrétisé et que «la pesée d’intérêts entre l’énergie produite et les impacts est clairement défavorable», point sur lequel elles s’accordent avec Paysage Libre-Vaud. Cette fédération, regroupant plusieurs associations anti-éoliennes vaudoises, estime que «le projet viole les grands principes du droit administratif tels que la légalité, la proportionnalité, l’intérêt public prédominant et le droit d’être entendu».

Les organisations écologistes pointent quant à elle «des lacunes parfois importantes» dans le rapport d’impact sur l’environnement présenté lors de cette mise à l’enquête et jugent que des mesures de compensation prévues dans le PPA sont encore «à l'état d’ébauche». ASPO/BirdLife souligne qu’une partie du site prévu pour ce parc éolien est de première importance pour des espèces d’oiseaux menacées comme le grand tétras, la bécasse des bois ou l’alouette lulu. Elle craint aussi que l’installation de ces douze mâts entre le col du Mollendruz et Juriens ait un impact négatif sur «ces pâturages secs et rocheux de grande valeur botanique et entomologique». (24 heures)

Créé: 06.08.2015, 08h48

Articles en relation

Vives discussions autour du futur parc éolien du Mollendruz

Juriens Plus de 130 personnes ont assisté mercredi soir à une séance d'information sur l'implantation de 12 mâts entre le col du Mollendruz et Juriens. Plus...

Le parc éolien joue cartes sur table au Mollendruz

Energie Les porteurs de projets offrent de multiples possibilités d’étudier ce dossier actuellement à l’enquête publique. Plus...

Les éoliennes se rapprochent du col du Mollendruz

Energie Après quatre ans d'étude, Energie Naturelle Mollendruz SA a envoyé au canton le dossier de son futur parc éolien. Il prévoit l'implantation de douze mâts à l'est du col. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Des parents et des enfants séparés par le rêve américain, paru le 19 juin
(Image: Bénédicte) Plus...