Les polices s'activent sur tous les fronts

Incendies dans La BroyeLes polices vaudoises et fribourgeoises multiplient les actions en bureau et sur le terrain pour identifier au plus vite les causes de chaque incendie

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

D'où a jailli la première étincelle et pourquoi ? Après la série d'incendies qui a frappé la Broye ces derniers jours, les polices vaudoises et fribourgeoises travaillent d'arrache-pied pour répondre à cette question cruciale, qui se repose à chaque fois. Des multiples réponses dépend en effet l'autre question qui tient tout le monde en haleine: cette succession de sinistres est-elle due à une suite de hasards malheureux ou aux actes volontaires d'un ou plusieurs incendiaires à intercepter au plus vite ?


A lire: Patrouilles de police accrues dans la Broye suite aux incendies


«Rien ne permet pour l'heure de lier entre eux les différents événements survenus ces derniers jours, mais les enquêtes sont encore en cours», rappelle le répondant presse Arnold Poot lundi à 15h. Dans les bureaux et sur le terrain, elles comprennent plusieurs domaines d'investigations:

L'enquête technique
Les spécialistes «incendie» de la police scientifique cherchent des indices parmi les décombres. Ils prélèvent des échantillons qui sont envoyés en laboratoire et bénéficient de l'aide de chiens capables de repérer des traces de produits accélérant. Mais leur expérience leur permet aussi de «lire» les décombres pour comprendre d'où le feu est parti et comment il s'est propagé.

Les interrogatoires
Les policiers enregistrent les plaintes des personnes lésées, mais ils procèdent aussi à des auditions de témoins potentiels ou annoncés, et interrogent, bien sûr, les personnes suspectes.

la surveillance sur site
L'augmentation de la présence policière dans la région touchée par une série de sinistres a pour but premier d'empêcher le déclenchement d'un nouvel incendie. Mais cette présence permet aussi aux patrouilles de réaliser des observations et, parfois, incite des gens à prendre contact avec elle pour leur livrer des informations. Enfin, elle contribue à atténuer le sentiment d'inquiétude de la population.

Le travail en bureau
Toutes les informations récoltées dans les trois précédents domaines d'activités doivent ensuite être centralisées, confrontées et analysées. Les spécialistes les recoupent également avec celles provenant d'anciens sinistres. Et ils les partagent évidemment avec leurs collègues des autres polices cantonales concernées; la police fribourgeoise en l'occurrence. «Pour permettre aux enquêtes d'avancer plus vite et éviter les doublons, nous travaillons en échange semi-continu, soit par points de contacts réguliers au fil de la journée», explique Arnold Poot. Ce n'est pas (encore) le cas cette fois, mais à partir d'une certaine gravité, les polices peuvent également détacher un de leur membre, qui s'en va travailler chez les collègues comme homme (ou femme de liaison). (24 heures)

Créé: 31.07.2017, 19h35

Articles en relation

Patrouilles de police accrues dans la Broye suite aux incendies

Fait divers Les forces de l'ordre vont augmenter leur présence dans la région, où trois incendies ont eu lieu durant le week-end. Plus...

Inquiets, les paysans «se lèvent la nuit»

Incendies Une ferme ravagée à Payerne, une étable à Domdidier (FR), 55 bovidés tués dans la nuit de samedi. La Broye est sur le qui-vive. Plus...

«Je ne sais pas qui a fait ça. On ne se laissera pas abattre»

Série d'incendies dans la Broye Émotion et stupeur à Avenches. Sur le site de l'Institut équestre national, les professionnels sont sous le choc. A les entendre, les chevaux ont été piégés. Plus...

Paid Post

Le casual dating est-il fait pour vous?
L’idée d’une rencontre purement sexuelle sans aucun engagement peut paraître séduisante, mais une petite mise au point s’impose.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...