Les pompiers nord-vaudois aspirent à un peu de répit

VaudLe SDIS Nord vaudois a accumulé un nombre record d’heures d’intervention en 2017. Et 2018 a débuté en fanfare, selon leur commandant, Éric Stauffer.

Avec l'incendie du Moulin d'Yverdon le 1er février, les pompiers nord-vaudois ont déjà accumulé les heures d'intervention.

Avec l'incendie du Moulin d'Yverdon le 1er février, les pompiers nord-vaudois ont déjà accumulé les heures d'intervention. Image: SDIS NORD VAUDOIS

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour les pompiers nord-vaudois, l’année 2017 a été «extrêmement chargée» selon leur commandant, le major instructeur Éric Stauffer. «Et 2018 commence sur des bases semblables. Si on pouvait être un peu tranquilles jusqu’à la fin des relâches, ce serait bienvenu», affirme-t-il en marge du rapport annuel du Service de défense incendie et secours régional Nord vaudois (SDISNV), qui s’est tenu jeudi soir à Grandson.

Ce n’est pas tant le nombre d’interventions – 469 contre 459, dont 127 incendies – que leur durée qui a rendu l’exercice écoulé particulièrement astreignant. «Les heures d’engagement sont passées de 4980 à 7882, soit une augmentation de 58%», relève Éric Stauffer. Une hausse qui s’explique par la nature des opérations demandées aux 255 sapeurs (dont 23 femmes) du SDISNV. Il y a certes eu une explosion suivie d’un feu dans les locaux de Leclanché, mais aussi des inondations à répétition. Notamment du côté de La Mauguettaz.

«C’est bien ce qui m’inquiète, parce que, en à peine plus qu’un mois, on a déjà passé le cap des 2000 heures d’intervention, notamment de nouveau pour des sinistres dus aux éléments naturels qui me semblent en constante augmentation…» Les sapeurs nord-vaudois ont ainsi accumulé les heures de travail lors des inondations du 3 et du 22 janvier. «À cette dernière date, on a totalisé 700 heures en intervenant surtout du côté de Champagne et de Grandson, ainsi qu’à Yverdon dans des maisons proches de la Thièle.»

Éric Stauffer n’en fait pas un secret, une telle mise à contribution épuise des personnes qui s’engagent volontairement. «Certains ont déjà dû demander trois jours de congé à leur employeur. C’est énorme», souligne-t-il. Impossible aussi d’évoquer ce début d’année sans évoquer l’incendie du Moulin d’Yverdon, survenu jeudi dernier. Ce n’est en effet que trois jours plus tard que l’opération du SDISNV s’est achevée. «On pensait en avoir fini la veille, mais on a été rappelé le dimanche, le feu se déclarant au premier étage dans les palettes sur lesquelles reposaient les sacs de farine…»

En rembobinant le fil de l’année écoulée, le commandant doit aussi déplorer les deux incendies mortels qui ont marqué les premiers jours de 2017, à Chêne-Pâquier et à Grandson. Des notes plus réjouissantes parsèment l’an dernier. Fondé en 2013, le SDISNV a ainsi tenu sa première revue quinquennale. Un événement important pour se faire connaître. Et, pour sa renommée, il peut compter depuis jeudi sur son propre hymne. Composée par un de ses volontaires, le harpiste de jazz mondialement connu Park Stickney, «La marche du SDIS» a été inaugurée jeudi lors du rapport annuel du corps. (24 heures)

Créé: 09.02.2018, 10h50

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...