Passer au contenu principal

La population de Pomy vise le cap du millier d’habitants

Aux portes d’Yverdon, le secteur de Longemale est prévu pour accueillir 250 personnes dans le cadre du Projet d’agglomération.

Le quartier de Longemale est plus proche des premières maisons d'Yverdon que du village de Pomy.
Le quartier de Longemale est plus proche des premières maisons d'Yverdon que du village de Pomy.
GOOGLE STREET VIEW - DR

La Commune de Pomy planifie son développement dans le cadre du Projet d’agglomération yverdonnoise (AggloY). Un développement qui passe par la réalisation d’un quartier d’habitation durable, prévu aux portes d’Yverdon dans un secteur voisin des bâtiments de l’Organisation romande pour l’intégration et la formation (Orif). Mais surtout une perspective de croissance importante qui fera passer au village le cap symbolique des 1000 âmes.

Aujourd’hui, Pomy en compte 760. Or, le secteur de Longemale - une parcelle de 18 500 m2 libre de toute construction - est destiné à accueillir 250 nouveaux habitants. «Nous n’y sommes pas encore, relativise le syndic, Yves Pellaux. Dans le meilleur des cas, les premières personnes pourraient emménager en 2021, voire 2022.»

Il n’empêche que le projet vient de franchir une nouvelle étape, le Conseil général ayant adopté son Plan partiel d’affectation. «Le dossier est désormais entre les mains du Canton», reprend l’édile. Sur le terrain, il est prévu qu’il soit confié à une caisse de pension. Elle devrait bénéficier d’un droit distinct et permanent si le Conseil général en accepte le principe.

Le quartier durable sera principalement destiné à l’habitat collectif de moyenne densité. «Mais des petits commerces de type tea-room ou épicerie seront également admis au rez-de-chaussée des bâtiments.» Si le nombre de ces derniers n’est pas encore connu, leur gabarit l'est: il s’agira de maisons d’un, deux ou trois étages sur rez en fonction de leur positionnement sur un terrain en déclivité. Le quartier se divisera en trois îlots, séparés par des cheminements piétonniers. Au cœur de chacun d’eux, des placettes laissant un dégagement visuel sur le paysage.

Situé au bord de la route cantonale, il sera aussi accessible en mobilité douce. Le cheminement existant entre le quartier yverdonnois de Calamin et l’Orif sera prochainement réaménagé et une piste mixte piétons/vélos sera créée jusqu’à Pomy parallèlement à la réfection de la route cantonale. Par ailleurs, la desserte en transports publics sera améliorée via le prolongement jusqu’au site de l’Orif du réseau de bus urbains.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.