Un «prédateur» rôde-t-il à Orbe?

InquiétudesUn message diffusé sur les réseaux sociaux assure qu’un homme tenterait de faire monter des fillettes dans son véhicule. La police fait «des recherches».

Un homme tenterait de s'en prendre à des préadolescentes, selon un témoin.

Un homme tenterait de s'en prendre à des préadolescentes, selon un témoin. Image: GERALD BOSSHARD-Archive

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après Yens, où le milieu scolaire frémit suite à la dénonciation d’un automobiliste proposant des douceurs à proximité du Collège du Rossé, c’est au tour d’Orbe et de ses habitants de s’inquiéter. Un message publié sur Snapchat, puis abondamment partagé sur Facebook depuis vendredi dernier, assure qu’un individu suivrait des fillettes avant de tenter de les approcher.

«Un homme a suivi ma sœur de 12 ans et ses amies plusieurs fois. La police est déjà au courant car il a essayé de les faire monter dans sa voiture. Faites attention!» peut-on notamment lire.

Contactée, la Police Nord vaudois confirme avoir été alertée. Elle indique avoir «immédiatement avisé la police cantonale». Cette dernière écrit dans un courriel faire «le nécessaire pour les recherches concernant l’affaire d’Orbe». «Un seul signalement a été fait à la police à ce sujet, explique Florence Frei, caporale et chargée de communication à la police cantonale vaudoise. Nous prenons toujours au sérieux ce type d’informations et effectuons les contrôles et recherches en lien.» Elle reprend: «De plus, la Police Nord vaudois assure une présence visible ponctuelle sur place.»

«De manière générale, nous recommandons de rester vigilant»

Toujours d’après les forces de l’ordre, il n’y a aucun lien entre l’affaire d’Orbe et celle de Yens, où un homme a été interpellé avant d’être relâché parce qu’«il n'y a pas eu de danger pour les enfants». «De manière générale, nous recommandons de rester vigilant et rappelons les consignes d’usage: ne pas se laisser aborder ou suivre par des inconnus, signaler tout comportement suspect aux adultes de confiance et appeler le 117 en cas de doute», précise Florence Frei.

À noter qu’un administrateur du groupe Facebook «T’es d’Orbe si...» a refusé de publier le message d’alerte qui décrit en outre un homme portant un pantalon de travail, une chemise bleu marine, des bottes et des lunettes. Malgré l’insistance de certains membres. En ligne, il explique avoir contacté la police, qui est «au courant», et n’entend publier que les informations officielles.

Créé: 14.01.2020, 19h27

Articles en relation

La police alertée pour des bonbons à l’école

Yens Un homme distribuant des douceurs a proximité du collège a été signalé et interpellé. Sans danger, dit la gendarmerie. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.