Le premier coup de pioche pour un aéroport civil à Payerne est imminent

BroyeAprès bientôt vingt ans de palabres, l’aérodrome civil payernois deviendra concret avec un bâtiment aéroportuaire et des hangars qui seront mis en chantier cet été.

Long de 177 mètres, le bâtiment posé en bordure de la piste militaire devrait être inauguré fin 2018 ou début 2019.

Long de 177 mètres, le bâtiment posé en bordure de la piste militaire devrait être inauguré fin 2018 ou début 2019. Image: LDD

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Il a fallu de la patience, 20 ans c’est long. Mais nous avons gardé le cap. Cette ténacité est aujourd’hui payante.» A la fois préfet de la Broye et président de la Coreb (la communauté broyarde), Olivier Piccard ne cachait pas sa joie, lundi matin à Payerne.

Face à la presse et à plusieurs personnalités, la Commune annonçait une triple bonne nouvelle pour son parc technologique, le fameux Aéropôle. D’abord la création d’une société d’exploitation, puis la construction d’un bâtiment comprenant la zone d’aéroport et d’accueil d’entreprises et, enfin, l’implantation de Speedwings Business SA. Le tout se traduit par 28 millions de francs d’investissements (dont 4 à charge de la Commune) et la création de dizaines d’emplois. La mise en chantier est prévue dès le 21 août prochain. Dix-huit mois plus tard, le bâtiment sera opérationnel. Bienvenue à «Payerne Airport».

Ce bâtiment posé en bordure de la piste militaire offrira 6500 m2 de hangar pour des jets privés de taille moyenne et 3160 m2 de divers locaux et bureaux. Dans la partie «administrative» on trouvera les salles d’attente, la douane, des bureaux, la direction aéroportuaire, l’infrastructure pour les équipages. A côté, ce sera des hangars et les ateliers de maintenance pour Speedwings, une compagnie de jets d’affaire. Le permis de construire est entré en force.

C’est une société immobilière (Anura SA) qui achètera le terrain à la Commune, puis construira le bâtiment. Celui-ci sera ensuite partagé entre deux propriétaires: Speedwings prend la plus grosse partie, en volume, avec les hangars et les ateliers. Payerne devient propriétaire du reste: l’accueil, les bureaux, le centre administratif, etc. «Nous disposerons aussi de près de 1000 m2 de surfaces de bureaux et locaux pour des entreprises qui voudraient venir s’installer sur l’Aéropôle, explique la syndique Christelle Luisier. Nous avons beaucoup de demandes pour la location, mais nous n’avions rien à proposer. Cette fois nous pourrons capter des firmes et des start-up avec des locaux prêts, clés en main.»

Outre les 4 millions qu’investira la Ville, le Canton met 1 million de francs à fonds perdu dans ce projet. Une autre pièce maîtresse de cette aventure démarrée en 1999, c’est Swiss Aeropole SA. Cette société sera constituée sous peu par la Commune et la Coreb. Elle sera chargée d’assurer l’exploitation des opérations aéronautiques civiles, de gérer les infrastructures portuaires, d’encaisser les taxes, de faire vivre les zones Aéropôle I et II. Le futur aérodrome civil a désormais toutes les cartes en main.

Créé: 03.04.2017, 21h09

Articles en relation

Payerne inaugure son tarmac civil

Aviation Les avions civils ont désormais leur propre parking rallié à la piste militaire. Une pierre déterminante au décollage du parc technologique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...