Prison ferme pour le duo qui terrorisait Yverdon

Justice pénaleLes deux petites frappes qui agressaient des quidams ont été condamnées.

Les deux accusés faisaient partie d'une petite bande réunie autour de plusieurs agressions. Un troisième larron fait face à la Justice des mineurs.

Les deux accusés faisaient partie d'une petite bande réunie autour de plusieurs agressions. Un troisième larron fait face à la Justice des mineurs. Image: Olivier Allenspach/A

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le hobby de cette petite bande consistait à abuser de la boisson et à s’en prendre violemment à qui les croisait à Yverdon, entre le soir et le petit matin.

Le jeune Portugais, P., et son acolyte, réfugié syrien, H., en préventive depuis leur arrestation, ont été condamnés à respectivement 45 et 24 mois de prison par le Tribunal d’arrondissement.

Le premier procureur s’est dit satisfait. Le tribunal s’est également rangé sur l’absence de tentative d’agression sexuelle. Une nuit au Jardin japonais, M. avait mis une jeune femme à terre, entraînant des ecchymoses et une fracture du coccyx.

Pour la victime, c’était une tentative de viol. Pour P. et M., une façon de l’immobiliser le temps de vider son sac. Le doute leur a profité sur ce point.

Reste la violence des agressions, dont celle d’un senior portugais, laissé pour mort par terre après une bagarre à coups de bois de chantier. La violence et l’ensemble des éléments à charge conduisent à l’expulsion de P. vers son Portugal d’origine.

M., qui s’était engagé à trouver un travail dès sa libération, échappe à l’expulsion demandée par le procureur. Son avocate se dit globalement satisfaite.

Le duo écope de plus de 10'000 francs d’indemnités aux victimes, en plus des frais d’avocat.

Créé: 23.02.2020, 19h09

Articles en relation

Pourquoi Yverdon ne veut pas avoir sa propre police judiciaire

Sécurité Rejetant l’idée d’un élu, la Ville ne veut pas se lancer dans une concurrence entre brigades. Plus...

L'auteur d’un double crime met fin à sa vie

Yverdon C’est l’homme condamné pour le double assassinat de la rue du Lac en 2016 qui se serait donné la mort en janvier en cellule. Il avait été déclaré irresponsable en raison de sa maladie. Plus...

«Ils s'amusaient en violentant des innocents»

Yverdon-les-Bains Deux petites frappes ont violenté pendant des mois des innocents qu'ils croisaient dans les rues d'Yverdon. L'un deux a été laissé pour mort par terre. Plus...

La mère du pyromane: «Si j’avais su que c’était mon gamin, je l’aurais dénoncé»

Le Matin Dimanche Le pyromane incarcéré après avoir avoué six incendies entre Yverdon et son village de Concise avait notamment mis le feu à une maison appartenant à sa famille. Sa mère est effondrée. Plus...

Pincé aux bains, un pervers est puni

Yverdon Un cas de gestes déplacés au Centre thermal a fini devant la justice. La vigilance accrue après l’affaire du voyeur a payé. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.